Qu’est-ce que c’est le raglan en tricot ?

Je reçois très souvent cette question. C’est vrai que la manche raglan est un type d’emmanchure populaire. C’est une forme très confortable qui permet d’avoir une bonne aisance.
Les triconautes apprécient de travailler le raglan car il implique souvent un pull tricoté d’une seule pièce de haut en bas. C’est un projet parfait si tu souhaites développer tes connaissances surtout qu’il existe plein de merveilleux projets avec des manches raglans !

Qu’est-ce que c’est une manche de pull raglan ?

Le pull avec manches raglans est généralement travaillé du haut vers le bas et présente la caractéristique d’avoir une longue couture inclinée (parfois incurvée) allant du cou aux aisselles. Ces “coutures” diagonales sont créées par des diminutions ou d’augmentations régulières qui font progressivement évoluer l’empiècement.

La manche raglan donne un look plus “sportif” et décontracté, c’est pour cela qu’il est aussi populaire. La construction du raglan aide à éviter les soucis de manches trop courtes, trop serrées et les inconforts au niveau des aisselles.

D’où ça vient “raglan” ? 

Le raglan nous vient de Fitzroy Somersest, également connu sous le nom de Lord Raglan. Il était le commandant en chef des forces armées durant la guerre de Crimée dans les années 1850. Somerset a perdu son bras droit lors de la bataille de Waterloo et on dit qu’il portait seulement des vestes à manches raglan après sa blessure. Certains historiens ont émis l’hypothèse que le style raglan a été développé parce que la manche était plus adaptée pour sa blessure que les manches traditionnelles.

MES CHAUSSETTES À LA CARTE

Envie de réussir tes chaussettes ?

  • un guide de + 100 pages en 2 versions (numériques et imprimables), 📚
  • un espace de formation en ligne avec des quizz
  • 20 vidéos pour plus de 5h de formation
  • et bien d'autres surprises encore...

Les techniques de réalisation du raglan

Chaque pull raglan tricoté du haut vers le bas commence comme un rectangle où les côtés les plus longs seront le dos et le devant du pull et les côtés les plus courts seront les manches. Au fur et à mesure que l’on augmentera, ce rectangle se développera lentement et deviendra assez large pour s’adapter autour des épaules. Lorsque l’on atteint la circonférence de buste souhaitée, le corps et les manches sont finalement travaillés séparément.

Lorsque tu travailles ton raglan, le type d’augmentation peut varier d’un modèle / designer à l’autre. Le plus basique c’est tricoter deux fois la maille dans le brin avant et arrière. Pour quelque chose de plus raffiné, je te conseille les augmentations intercalaires penchée à gauche et à droite. Si tu travailles sur un pull ou un gilet en dentelle, tu peux opter pour un jeté pour augmenter afin que cela s’accorde bien avec ta dentelle 😉

Et toi, est-ce que tu aimes tricoter des manches raglans ou préfères-tu une autre technique ?

Reçois le guide gratuit pour tricoter tes chaussettes

  • Anatomie des chaussettes
  • Liste de matériel
  • Guide des tailles
  • Aide à la conception

Reçois gratuitement la bible du tricot.

Plus de 100 pages, des heures de vidéos et 15 thématiques abordées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *