Aller au contenu

Augmentation tricot : ce qu’il faut savoir

augmentation

« Augmentation tricot » : c’est un terme qui peut receler bien des mystères et s’avérer être un véritable casse-tête pour les triconautes qui débutent. Augmenter les mailles, signifie simplement que tu dois ajouter une ou plusieurs mailles supplémentaires à ton tricot.

Une fois que tu es à l’aise pour tricoter les mailles de base, tu devras apprendre à tricoter une augmentation.

De cette façon, tu pourras commencer à tricoter des modèles de tricot simples.

Lorsque tu augmentes les mailles, tu façonnes ton tricot et tu l’élargis.

Par exemple, cela te sera nécessaire pour réaliser et tricoter une manche de pull.

En effet, le haut de ton bras est plus large que ton avant-bras et que ton poignet.

Tu augmenteras donc progressivement le nombre de mailles au fur et à mesure que tu tricotes la manche du poignet vers le haut de ton épaule. (Si tu tricotes du haut de ton épaule vers ton poignet, tu diminueras le nombre de mailles, mais c’est un autre sujet).

Dans cet article, nous allons voir ensemble comment augmenter les mailles de différentes façons et je vais te dire tout ce que tu dois savoir sur les augmentations en tricot.

Sommaire

Qu’est-ce que c’est une augmentation au tricot ?

Une augmentation dans le terme le plus pur, correspond, tout simplement, à la création et/ou à l’ajout d’une nouvelle maille qu’il n’y avait pas avant.

Elles peuvent être créées entre deux mailles ou être directement tricotées dans une maille.

Les augmentations sont utilisées pour plein de raisons et entre autres pour :

  • La mise en forme d’un tricot (les emmanchures, les épaules, les manches…)
  • Décorer des modèles de modèles de tricot en dentelle
  • Ajouter de la largeur à un tissu.

Il faut savoir qu’il existe une véritable multitude d’augmentations pour le tricot !

Dans cet article, je vais te partager les augmentations les plus connues et les plus populaires.

Augmentation tricot : comment faire ?

Il existe des tas de possibilités pour augmenter le nombre de mailles de ton tricot. 

Je t’ai sélectionné dans cet article les techniques d’augmentations que je trouve les plus utiles.

Tricoter à l'endroit le brin avant et le brin arrière de la maille - KFB - Knit Front Back

C’est une augmentation tricot qui est assez invisible. On appelle cela une augmentation « neutre ».

C’est une augmentation que tu peux utiliser lorsque tu dois placer plusieurs augmentations uniformément sur un rang. 

Tu peux aussi l’utiliser sur les bords de ton tricot, tu devras alors tricoter à l’endroit le brin avant et le brin arrière de la maille au début du rang (sur le côté droit) et tricoter à l’envers le brin avant et le brin arrière de la maille sur l’envers du tricot.

Pour la réaliser :
Tricote la maille comme d’habitude mais laisse-la sur l’aiguille gauche.
Tricote la boucle arrière de la même maille et fais-la glisser hors de l’aiguille.

Note : Bien qu’elle soit considérée comme une augmentation « neutre », ce type d’augmentation (KFB) laisse une petite barre ou une bosse à la base de la deuxième maille. 

Certaines personnes trouvent la bosse disgracieuse, mais elle peut être un élément décoratif très sympathique.

augmentation kfb

Les augmentations intercalaires à gauche et à droite - M1L et M1R - Make one left increase et Make one right increase

Le terme d’augmentations intercalaires peut faire peur : il n’y a pourtant rien de plus simple ! 

Les augmentations intercalaires sont travaillées dans le brin de fil qui se trouve entre deux mailles. 

Tu peux alors faire des augmentations inclinées à droite ou à gauche de ton tricot. 

Elles sont très utiles, entre autres, pour faire des augmentations en miroir ou des augmentations symétriques sur un tricot.

Pour réaliser une augmentation intercalaire inclinée à droite :

  • Avec la pointe de l’aiguille gauche, relève le fil situé entre les deux mailles en le prenant par l’arrière du tricot
  • Place le fil sur l’aiguille gauche comme si c’était une nouvelle maille
  • Tricote le fil en faisant bien attention à prendre le brin avant.
 

Pour réaliser une augmentation intercalaire inclinée à gauche :

  • Avec la pointe de l’aiguille gauche, relève le fil situé entre les deux mailles en le prenant par l’avant du tricot
  • Place le fil sur l’aiguille gauche comme si c’était une nouvelle maille
  • Tricote le fil en faisant bien attention à prendre le brin arrière
augmentations intercalaires
guide débutant au tricot

Le guide des débutant(e)s : une méthode simple et personnalisée pour apprendre le tricot

Ce guide a déjà aidé des milliers de triconautes !

Les jetés - YO - Yarnover

Cette technique est très utilisée pour la création de dentelle, mais la technique du jeté peut également être utilisée pour augmenter le nombre de mailles.

Par exemple, tu peux placer un jeté après la première et avant la dernière maille sur un rang pour former un triangle comme un châle par exemple. Le jeté est considéré comme une augmentation décorative.

Pour le réaliser :

  • Place la laine entre les deux aiguilles
  • Enroule la laine en passant au-dessus de l’aiguille de droite jusqu’à ce que tu te trouves derrière l’aiguille droite
  • Tricote la maille suivante.
 

Attention ! Les jetés ne se tricotent pas tout de cette façon !

Tout dépend de la maille que tu as avant et après ton jeté. 

Pour en savoir plus sur les jetés et comment les réaliser en fonction de ton point ou de ton patron, je t’encourage à aller lire mon article pour tout savoir des jetés.

augmentation à jeté

Comprendre les augmentations des mailles sur un modèle de tricot

Bien souvent, sur les modèles de tricot, nous pouvons trouver les instructions pour les augmentations vraiment difficiles à comprendre. 

C’est simple, on dirait une langue étrangère, quand on ne connaît pas et que l’on rencontre cela pour la première fois.

On va faire ensemble une petite étude de cas qui va te permettre de comprendre à chaque fois les explications d’augmentations sur un patron.

Admettons que tu aies l’instruction suivante :

« Tricote les augmentations de chaque côté tous les 12 rangs : 4 x 1m. Puis tous les 8 rangs 6×1 m. »

Intriguant et perturbant, n’est-ce pas ?

C’est très simple à traduire pourtant !

L’indication du nombre de rangs c’est l’endroit où tu vas devoir tricoter ton rang d’augmentation. 

Dans notre exemple, ça sera tous les 12 rangs puis tous les 8 rangs.

Ensuite, on a l’indication « 4 x 1 m. », pour faire clair, tu vas devoir augmenter d’une maille de chaque côté de ton tricot 4 fois.

Le premier chiffre correspond au nombre de fois où tu dois répéter l’augmentation et le deuxième chiffre correspond au nombre de mailles à augmenter.

calcul des augmentation

Pour notre explication, tu devras augmenter les mailles de chaque côté au moment d’attaquer le 12ème rang.

Tu tricoteras donc 2 mailles supplémentaires au début et à la fin du rang, puis tricoteras à nouveau 12 rangs avant d’augmenter à nouveau.

Tu répéteras l’opération quatre fois au total.

Puis, une fois cela terminé, tu pourras passer à la suite des explications en augmentant de la même façon tous les 8 rangs au lieu de tous les 12 rangs.

Mon patron de tricot me dit de faire une augmentation mais ne précise pas laquelle. Quelle augmentation dois-je faire ?

Vérifie l’introduction du patron et tout le matériel explicatif, comme les abréviations, pour voir si le modèle explique quelle augmentation utiliser. Si tu ne trouves pas l’information, tu peux réaliser une augmentation neutre comme KFB ou une augmentation intercalaire en faisant attention à bien choisir la bonne inclinaison.

Que faire quand le modèle dit juste “d’augmenter d’une maille” ?

Est-ce que tu as déjà tricoté un modèle qui te dit simplement “d’augmenter d’une maille” sans te spécifier la technique à utiliser ?

Voici quelques conseils pour choisir l’augmentation à utiliser dans ton tricot.

Généralement, lorsqu’un modèle indique “d’augmenter d’une maille” il fait référence à la technique de l’augmentation intercalaire.

Certains modèles spécifient des augmentations en miroir, qui seront écrites comme “tricote une augmentation penchée à gauche” ou “tricote une augmentation penchée à droite”.

Lorsque la direction de l’augmentation n’est pas donnée, c’est soit parce que la direction dans laquelle cette augmentation penche n’a pas d’importance, soit le ou la designer ne pense pas que la différence soit significative ou sait même qu’il y a une différence, ou le/la designer attend de toi que tu connaisses la différence et choisisses en conséquence.

Que sont les augmentations en miroir ?

Les augmentations en miroir sont des techniques de tricot qui consistent à augmenter deux mailles sur une même rangée en alternant les augmentations de chaque côté d’une marque de mailles pour créer un motif symétrique.

Cela peut être utilisé pour ajouter de la largeur à un morceau de tricot ou pour créer un design particulier.

Tu les trouveras généralement dans des modèles de bonnets, des mitaines, des chaussettes, des vêtements et bien plus encore.

Certaines augmentent les points inclinés vers la gauche ou la droite afin qu’ils puissent être placés pour suivre l’inclinaison du tissu ( qui est souvent appelée augmentations mélangées car elles “se fondent” avec l’inclinaison du tissu ), ou elles peuvent être placées pour qu’elles se penchent vers l’inclinaison (peut parfois être appelé “full-fashioned” ), c’est une technique plus visible et plus décorative.

Habituellement, tu constateras que ces types d’augmentations sont tricotés par paires.

Par exemple, une augmentation à gauche peut être placée le long du bord droit du tricot et, pour refléter cette augmentation, une augmentation à droite est placée le long du bord gauche du tricot sur la même rangée.

Les augmentations non inclinables peuvent également être utilisées par paires de la même manière pour créer des augmentations en miroir.

Les jetés sont des augmentations neutres qui n’ont pas de sens dans lesquels ils penchent.

Ils peuvent être utilisés pour augmenter de façon symétrique malgré tout, il suffit de tricoter une maille normalement entre les deux jetés pour créer une colonne de maille unique.

3 questions supplémentaires sur les augmentations

Les augmentations au tricot sont un sujet très vaste où je reçois régulièrement de nombreuses questions.

Voici donc quelques questions supplémentaires que tu pourrais te poser sur les augmentations.

Est-ce que c’est possible d’augmenter sur l’envers ?

Oui ! Toutes les augmentations décrites précédemment peuvent être facilement réalisées sur l’envers.

En tricotant les mailles à l’endroit ou à l’envers, tu peux adapter le rendu de la maille et peux donc augmenter sur l’envers également.

Attention, lorsque tu réalises une augmentation sur l’envers, assure-toi de bien soulever le bon brin de maille.

Pourquoi faire des augmentations alors que je pourrais monter une maille ?

Les augmentations sont effectuées lorsqu’il faut ajouter une ou deux mailles à la fois ou lorsqu’elles doivent être réalisées au milieu d’un ouvrage.

Le montage des mailles se fait généralement au début du rang et est généralement utilisé pour monter plus qu’une ou deux mailles à la fois.

Si un modèle me dit d’augmenter ou diminuer au début du rang je dois le faire tout au bord du tricot ?

Il est préférable de faire toutes les augmentations et diminutions à au moins une ou deux mailles du bord car ces techniques ont tendance à rendre le bord irrégulier.

Elles peuvent également rendre très difficile la reprise des mailles si une couture doit être faite sur le bord du tricot par la suite.

Par exemple, pour effectuer des diminutions à deux mailles des bords d’une manche, tricote les deux premières mailles, fais ta diminution (un surjet simple par exemple) puis tricote jusqu’à ce qu’il reste quatre mailles, tricote deux mailles ensemble et tricote les deux dernières mailles normalement.

Les diminutions sont travaillées en miroir et il y a deux mailles tricotées de chaque côté du rang. Cela te permettra d’obtenir un bord net, régulier et facile à voir lorsque tu couds.

Voilà tu sais à présent à peu près tout ce qu’il te faut savoir sur les augmentations au tricot 😀

Il ne te reste plus qu’à te lancer !

guide débutant au tricot

Apprends toi aussi comment tricoter facilement

TOI aussi tu PEUX tricoter !

signature jaenelle
Pinterest
Facebook
Email
imprimer

19 commentaires sur “Augmentation tricot : ce qu’il faut savoir”

  1. Retour de ping : L’augmentation KFB (Knit Front Back) (assez invisible ou neutre) – Envie de Couture

  2. Retour de ping : Comment tricoter : 20 erreurs que tu peux faire en tricot

  3. VERNIQUE ALLARD

    je doit augmenter alternativement tous les 6 ET 8 rangs 8 fois une maille
    pourriez vous m expliquer .
    Ceci pour le manches
    merci

    1. Coucou Véronique

      ça veut dire que tu dois augmenter tous les 6 rangs une maille puis tous les 8 rangs une maille, puis tous les 6 rangs une maille etc… 8 fois au total

  4. Retour de ping : Que faire avec des restes de laine : 10 idées de projets tricots

  5. Bonjour !
    Merci pour cet article très clair ! J’ai une question au sujet du patron que je suis actuellement : « augm. 1 m de ch côté : ts les 6 rgs: 6 fs et ts les 4 rgs, 6 fs »
    Je ne comprends pas comment je dois alterner les augmentations. Dois-je faire une augmentation de chaque côté au bout de 6 rangs, puis au bout de 4 rgs, puis à nouveau après 6 rgs etc ?

    1. Coucou Talina 🙂 En fait tu dois alterner tes augmentations tous les 6 rangs 6 fois au total, puis tu alternes avec tous les 4 rangs 6 fois au total également

  6. Bonjour Jaenelle,
    Tout d´abord un grand merci pour tout ce que tu nous apprends.
    J’ai un problème de compréhension récurrent concernant les augmentations tous les x rangs.
    Dans ton article, je lis que pour tricoter les augmentations de chaque côté tous les 12 rangs, il faut augmenter les mailles de chaque côté au moment d attaquer le 12 ème rang puis de tricoter à nouveau 12 rangs avant d augmenter à nouveau.
    Ce qui fait rang 12, augmentation, rang 25 augmentation, rang 38 augmentation….
    Or, j’ai pu lire, par exemple, pour augmenter une maille tous les 4 rangs : on tricote 4 rangs normalement puis au 5ème, on augmente d’y nombre de maille demandé. Ce qui, si je l’applique à l exemple que tu donnes correspond à :
    Rang 13 : augmentation et non rang 12 pour la première augmentation.
    Voilà ce que je ne comprends pas.
    Après avec ce que j’ai lu, ça ferait rang 25 augmentation (comme dans ton exemple), rang 37 augmentation (et non rang 38 comme dans ton exemple).
    Mais qu’est ce que je ne comprends pas??
    Merci de ton aide.

    1. Coucou Amann merci je suis ravie que l’article t’ai plu. Normalement c’est plus ma technique mais dans tous les cas, pas d’inquiétude, cela n’aura pas de trop gros impact si tu choisis l’autre méthode. Tu peux donc choisir ce que tu préfères.

  7. Bonjour Jaenelle
    Comment augmenter 3 mailles en debut et fin de rang sur le point de ble
    Merci pour votre réponse

    1. Bonjour Nicole il faut augmenter avec des augmentations intercalaires ou KFB en faisant attention à poursuivre la logique du motif sur les nouvelles mailles crées.

  8. Bonjour
    Je dois tricoter 6 mailles puis faire des augmentations : tous les 2 rangs : 3×1 maille, puis 4x1maille, puis 4x 1m, puis 4x1maille soit un total de 14mailles. Je suis perdue

    1. Bonjour Jean-Yves, tu dois simplement augmenter d’une maille trois fois tous les deux rangs, puis d’une maille quatre fois tous les deux rangs, puis d’une maille quatre fois tous les deux rangs, puis d’une maille quatre fois tous les deux rangs.

  9. Bonjour et merci pour vos articles. Tricoter de chaque côté veut-il dire sur l’endroit puis sur l’envers ou bien en début puis en fin de rang ?

    1. Coucou Anna 🙂 Les augmentations se font uniquement sur l’endroit du tricot donc cela se fait au début et à la fin du rang.

  10. Bonjour Jaenelle,
    Merci pour toutes ces explications.
    Donc en début de rang on fait des augmentations penchées vers la droite et en fin de rang penchées vers la gauche?
    Je dois faire 11 augmentations en 1 fois de chaque côté pour les manches, quelle augmentation sera la plus adaptée ?
    Merci!

    1. Coucou Stef 🙂 oui mais pour des augmentations plus visibles, tu peux faire le contraire.
      Le mieux c’est de faire des augmentations intercalaires.

  11. Retour de ping : Tout ce que tu dois savoir sur le jeté tricot - Les triconautes

  12. Retour de ping : Points ajourés tricot : comment tricoter de la dentelle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *