fbpx

Comment faire les coutures d’un pull ?

Les coutures d’un pull ou d’un gilet tricoté à la main font partie des finitions qui donnent au vêtement cet aspect “fait main” et soit ça se passe bien, soit c’est la cata ! Après moults demandes dans ce sens, j’ai donc décidé de te proposer aujourd’hui un article pour t’aider à assembler un pull ou un gilet que tu viens de terminer. Ne t’inquiètes pas, ça va bien se passer 😉

On va avancer ensemble tranquillement et je vais essayer de te détailler le plus d’infos du mieux que je peux pour que tu ne te sentes pas perdu.

Avant de commencer :

Prépare-toi une bonne tasse de thé ou de tisane, ce que tu veux. On va s’installer pour un moment, alors autant avoir des réserves 🙂 Prépare ensuite ton matériel :

  • tapis de blocage
  • vaporisateur
  • aiguilles à têtes ou épingles en T ou peignes de blocage
  • mètre de couture
  • aiguille à laine
  • ciseaux
  • la laine utilisée pour ton tricot
  • du fil de couture (si tu dois coudre des boutons ou fixer une fermeture éclaire)
  • des boutons …

Point important ! Les coutures doivent être faites à la main et non à la machine à coudre. Celle-ci travers les fibres et ne pourra que l’abîmer. L’aiguille à laine te permet d’éviter de diviser tes fils et d’abîmer ta laine. En plus, tu auras plus de souplesse qu’avec des coutures faites à la machine à coudre. Bref, range moi cette machine, tu n’en n’auras pas besoin 😉

Si la laine que tu as utilisée est une laine mohair ou un fil fantaisie (à plumes, à froufrous…) ou un fil très texturé, évite de l’utiliser pour les coutures. Préfère plutôt un fil lisse et solide de la couleur du tricot que tu as réalisé et qui nécessite le même nettoyage et entretien.

Les étapes de finition

C’est bon ? Tu as tout ? On va pouvoir commencer alors ! 😀

Le blocage

Souvent oublié et/ou négligé, le blocage est la première étape pour terminer ton projet. J’en ai déjà consacré un article entier, mais pour faire simple : le blocage est le processus de lavage ou de traitement à la vapeur des pièces de ton tricot de façon individuelle pour uniformiser les mailles et aplatir les bords. Bloque toutes les pièces de ton tricot, y compris les poches avant de les coudre.

J’aime bien bloquer chaque pièce après l’avoir tricotée, comme ça on avance et on ne se retrouve pas à devoir bloquer un pull entier d’un coup 😉

Si tu as des détails

Si ton tricote comporte des détails comme des poches, des appliques et même des perles, des broderies etc…Il est plus facile de travailler ces détails sur des pièces plutôt que des vêtements complets.

Assemble tes poches en faisant bien attention à ce que tes coutures ne se voit pas sur l’endroit de ton ouvrage. Tu peux les assembler avec un point de surjet (tu piques l’aiguille dans une boucle puis dans la moitié de la boucle correspondante ) ou un point d’ourlet (tu piques l’aiguille sous un point du tricot sous 1 ou 2 mailles du bord plié et tire le fil à travers

envie de voyager et tricoter en même temps ? 🧶

Mets de la magie ✨ dans tes tricots.

1 patron tricot ❄️ + 1 conte 🐺 et c'est ici que tout commence !

L’assemblage du tricot

Allez ! On attaque le gros morceau 😉

L’assemblage du vêtement tricoté commence souvent par les coutures des épaules. En fonction du style d’encolure, couds une épaule ou les deux. Ici, je préfère utiliser la couture invisible, parfaite pour joindre deux bords liés.

Les bordures avant des gilets sont souvent travaillées à ce stade. Les décolletés sont généralement ajoutés après les coutures des épaules et après la confection des bordures avant. En fonction du style de col, les mailles seront relevées autour de l’ouverture de celui-ci et la bordure ainsi que le col seront travaillés à partir de ces mailles. Cols et bordures devraient être cousus avec une couture en surjet.

Si tu dois ajouter une fermeture éclair, c’est le bon moment pour l’ajouter 😉 Les fermetures éclair doivent, comme le reste, être cousues à la main plutôt qu’à la machine. Place ta fermeture éclair le long d’un côté du tricot sur son envers. puis fais de même avec la bande opposée (garde bien ta fermeture éclair fermée ! ). Tourne ton tricot sur l’endroit et couds-la en point arrière le long des fermetures de la glissière. Répète cette étape pour l’autre côté.

Il est préférable de coudre les manches sur les emmanchures une fois que le col et les bordures avant sont terminées et avant d’assembler les côtés et les manches en elles-mêmes ! Plie ta manche en deux dans le sens de la longueur et marque le centre en haut (la pliure) avec un marqueur de maille ou une épingle à nourrice. Epingle le côté droit de ta manche sur ton emmanchure du devant et du dos. Fais en sorte que ton marqueur / épingle soit bien situé au niveau de ton épaule. De manière générale, je préfère coudre en point invisible, mais tu peux aussi les assembler en point arrière.

Ensuite, tu peux assembler les côtés et les manches en elles-mêmes. Je fais souvent cela en deux parties. Je commence par les côtés et termine ma couture puis, avec un nouveau fil, je démarre les coutures de mes manches et je les fais rejoindre les coutures de mes côtés. Ici je couds au point invisible ou au point de

Et quand c’est fini, y en a encore!

Tu penses que c’est terminé ? Que nenni ! Et que faisons-nous de ces petits bouts de laine qui pendouillent sur l’envers de ton travail ? Rien de pire que de les laisser tels quel !

Pour t’en débarrasser, enfile l’extrémité du fil qui dépasse dans le chat d’une aiguille à laine et repasse dans tes mailles sur quelques centimètres. Il ne te reste plus qu’à le couper une fois que tu l’as bien rentré.

A présent, au bain !

Une fois que tout est cousu, j’aime bien laver le projet à la main en le laissant sécher à plat.
Tu peux coudre tes boutons avant de le laver ou après selon ta convenance. Pour coudre les boutons, j’utilise souvent le même fil de laine que celui que j’ai utilisé pour mon patron. S’il est trop épais, je le divise (surtout s’il a plusieurs brins). Sinon, j’utilise un fil de couture d’une couleur similaire 🙂

Pour les boutonnières, ça m’arrive de broder à nouveau par-dessus pour avoir quelque chose de bien résistant.

Et voilà ! Et toi, comment t’y prends-tu pour réaliser tes coutures ?

envie d'explorer de nouveaux horizons ? 🌅

Le pull qui conjugue histoire et modernité .

1 patron tricot 🌲 & 1 conte 🐏 à lire et à écouter

Rejoins les 4000 triconautes.

Reçois mes derniers articles, mes astuces, mes bons plans et des modèles de tricot gratuits cherchés avec amour

5 commentaires sur “Comment faire les coutures d’un pull ?”

  1. Merci pour tous ces bons conseils.
    Moi, mon gros soucis, c’est la pose d’une fermeture éclair, sur une grosse veste pour mon fils.
    J’ai déjà défait une fois parce que ça gondolait..
    On m’a conseillé de faire des points d’ecrevisse..
    Help.. Merci d’avance..

  2. Cécile Fagot

    Merci pour ce super article très complet, qui l’éclaire bien .
    Je peux enfin me lancer.
    On progresse vraiment avec ces articles.

  3. Retour de ping : La sélection (très) complète de 20 patrons de tricots pour Noël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoins les triconautes.