Aller au contenu

Les coutures invisibles en tricot : Les étapes à suivre pour assembler un tricot

couture d'un gilet avec aiguille à laine

Coutures invisibles en tricot ou pas ? Lorsque tu as terminé de tricoter la dernière maille, il reste encore beaucoup à faire avant que le vêtement ne soit vraiment terminé. Au minimum, il y a des coutures à faire si tu as tricoté à plat, il faudra rentrer les fils sur l’ouvrage.

Il peut également y avoir des fermetures à glissière ou des boutonnières à ajouter ou encore des petits éléments que tu pourrais ajouter (poches…) ou même ajouter une doublure.

L’assemblage d’un pull ou d’un gilet tricoté à la main est souvent l’étape du processus de finition qui donne au vêtement cet aspect “fait main” et soit ça se passe bien, soit c’est la catastrophe !

Coutures invisibles en tricot, point de surjet… Autant de termes plus étranges les uns que les autres…

Après moult demandes dans ce sens, j’ai donc décidé de te proposer aujourd’hui un article très complet pour t’aider à assembler un tricot que tu viens de terminer. Ne t’inquiète pas, ça va bien se passer 😉

On va avancer ensemble tranquillement et je vais essayer de te détailler le plus d’infos du mieux que je peux pour que tu ne te sentes pas perdu(e).

Sommaire

À quoi ça sert les coutures invisibles en tricot ?

Les coutures vont donner au vêtement structure et résistance, lui conférant ainsi une apparence professionnelle et sur-mesure.

Elles vont permettre à un pull de conserver sa forme et de s’user moins rapidement (même après des années de portage) tout en évitant les biais et les étirements souvent présents dans les vêtements sans coutures.

Une fois que tu comprends les différents éléments qui composent les coutures, celles-ci peuvent devenir une tâche simple et agréable.

Coutures invisibles

Avant de commencer :

Prépare toi une bonne tasse de thé ou de tisane, ce que tu veux. On va s’installer pour un moment, alors autant avoir des réserves 🙂 Prépare ensuite ton matériel :
  • tapis de blocage (le mien c’est un Knit IQ)
  • aiguilles à têtes ou épingles en T ou peignes de blocage
  • mètre de couture
  • aiguille à laine (pour faire des coutures invisibles en tricot, le point de surjet plus facilement)
  • ciseaux
  • la laine utilisée pour ton tricot
  • du fil de couture (si tu dois coudre des boutons ou fixer une fermeture éclair)
  • des boutons

Point important ! Les coutures doivent être faites à la main et non à la machine à coudre. Celle-ci passe à travers les fibres et ne pourra que l’abîmer. L’aiguille à laine te permet d’éviter de diviser tes fils et d’abîmer ta laine.

En plus, tu auras plus de souplesse qu’avec des coutures faites à la machine à coudre. Bref, range-moi cette machine, tu n’en n’auras pas besoin. 😉

boites de marqueurs et mètre de couture

Préparer le tricot

Pour presque toutes les étapes de coutures ou de finitions que tu devras faire, c’est extrêmement important de bloquer ton tricot AVANT de les faire !

Souvent oublié et/ou négligé, le blocage est la première étape pour terminer ton projet. Le blocage est le processus de lavage ou de traitement à la vapeur des pièces de ton tricot de façon individuelle pour uniformiser les mailles et aplatir les bords. Bloque toutes les pièces de ton tricot, y compris les poches avant de les coudre.

J’aime bien bloquer chaque pièce après l’avoir tricotée, comme ça, on avance et on ne se retrouve pas à devoir bloquer un pull entier d’un coup

C’est important de le faire également sur les pièces si tu comptes ajouter des poches ou d’autres éléments décoratifs. La seule exception ? Le grafting utilisé pour terminer tes pointes de chaussettes ou pour assembler les épaules.

bloc de savon dans une bassine verte

Choisir les bonnes fibres pour des coutures invisibles en tricot

La laine que tu as utilisée pour réaliser ton tricot n’est pas toujours le meilleur choix à faire. En effet, si la laine que tu as utilisée est une laine mohair ou un fil fantaisie (à plumes, à froufous…) ou un fil très texturé, évite de l’utiliser pour la couture.

Préfère plutôt un fil lisse et solide de la couleur du tricot que tu as réalisé et qui nécessite le même nettoyage et entretien, cela rendra mieux avec tes coutures invisibles en tricot.

Les laines très texturées seront bien plus difficiles, voir impossible, à travailler et à faire passer dans les mailles. Les plus fragiles se casseront et les laines épaisses donneront des coutures épaisses (donc peu esthétiques).

Les fils à broder, fils de coton, de soie et la laine sont d’excellentes alternatives.

Il existe un large choix de couleurs, il est donc probable que tu puisses trouver un bon assortiment pour ton vêtement : tous ces fils sont destinés à la couture et ont moins tendance à s’effilocher.

De plus, ces fils sont faiblement pliés et il est donc facile d’enlever un ou plusieurs brins pour les rendre plus fins (bien que cela puisse également être fait avec de nombreux fils à tricoter, c’est généralement plus difficile).

Quel que soit le type de fil que tu utilises, la règle générale est de travailler avec une longueur maximale de 50 à 60 cm , sans compter l’extrémité passée dans l’aiguille. Pour les coutures plus longues, utilise plusieurs longueurs séparées, en les attachant au besoin au fur et à mesure.

Coutures invisibles

Les différents types de coutures

Il existe différentes coutures pour assembler un ouvrage au tricot. Je vais te parler ici des plus populaires et de celles que tu rencontreras le plus souvent.

La couture invisible verticale

Même s’il est agréable de pouvoir rabattre en même temps que la couture, ce n’est pas toujours possible, ou cela peut être plus difficile selon le modèle que tu as.

C’est pourquoi il est bon de coudre également après avoir rabattu les mailles.

Le point de matelas, ou couture verticale invisible, est de loin la méthode de couture la plus courante. C’est aussi une technique très simple.

C’est la méthode d’assemblage à utiliser si les bords de ton tricot semblent un peu bâclés ou lâches, car ces mailles seront prisent à l’arrière de la couture et ne seront donc plus visibles.

Le point de matelas ne fonctionnera que lorsque tu assembles deux pièces côte à côte. La couture semblera invisible du côté droit, mais tu auras une sorte de crête sur l’envers.

Tu travailles cette couture à travers les « barres » du point jersey ou les « bosses » du point mousse.

  1. Place les deux morceaux que tu souhaites assembler côte à côte

  2. Trouve l’endroit dans le premier rang où une maille forme comme une pointe et insère ton aiguille sous ces deux brins.

  3. Sur le côté opposé de la couture, trouve la première maille où les deux brins se rejoignent pour former une maille au bord du tricot et insère l’aiguille sous ces deux brins.

  4. Retourne sur le premier côté du tricot et insère l’aiguille sous le V de la maille suivante.

L’astuce de Jaenelle : Reviens au même endroit où tu es sorti au niveau de l’étape 1. Alterne d’un côté à l’autre jusqu’à ce que la couture soit terminée. Pendant que tu travailles, tire le fil juste assez fort pour qu’il forme une nouvelle rangée de mailles de la même taille que celles du tissu de chaque côté.

schéma montrant les coutures invisibles verticales

La couture invisible horizontale

La couture invisible horizontale ou le point de Kitchener (connue aussi sous le nom de grafting) est une méthode de couture qui crée une nouvelle rangée de tricot entre tes deux bords, de sorte qu’elle ressemble à une autre rangée de motifs régulier.

Ce point de couture sera adapté si tu veux que ta couture ait l’air parfaitement invisible, sans même une crête sur l’envers du tissu.

Il est possible de coudre tes pièces au fur et à mesure que tu les rabats. Cela nécessite simplement que tu gardes les deux pièces de ton projet « en direct » jusqu’à ce qu’elles soient prêtes à être assemblées.

Cela est particulièrement bien adapté sur les projets dont les pièces sont jointes dans la même direction, comme les snoods ou les pointes de chaussettes.

Cependant, comme il ne s’agit pas d’une couture traditionnelle, elle n’a pas la force et la résistance dont tu pourrais avoir besoin, nottament au niveau de la couture d’épaule d’un pull.

  1. Insère l’aiguille à laine dans la première maille de l’aiguille de devant comme pour la tricoter à l’endroit. Laisse tomber la maille de l’aiguille et tire le fil au travers.

  2. Insère l’aiguille à laine dans la maille suivante de l’aiguille, comme pour la tricoter à l’envers, tire le fil et laisse la maille sur l’aiguille.

  3. Insère l’aiguille à laine dans la première maille de la deuxième aiguille, comme pour la tricoter à l’envers. En la faisant tomber de l’aiguille et en tirant le fil au travers.

  4. Insère l’aiguille à laine dans la maille suivante de la deuxième aiguille, comme pour la tricoter à l’endroit, en la laissant sur l’aiguille.

  5. Répète les étapes 1 à 4 jusqu’à ce que toutes les mailles aient été travaillées, et admire le résultat !

L’astuce de Jaenelle : Essaie de retenir cette petite gymnastique des 4 étapes :

Aiguille 1 : prendre la maille comme pour la tricoter à l’endroit, tomber de l’aiguille

Aiguille 1 : prendre la maille comme pour la tricoter à l’envers, laisser sur l’aiguille

Aiguille 2 : prendre la maille comme pour la tricoter à l’envers, tomber de l’aiguille

Aiguille 2 : prendre la maille comme pour la tricoter à l’endroit, laisser sur l’aiguille

schéma montrant les coutures invisibles horizontales

Le point arrière

Pour une couture volumineuse mais solide, le point arrière est la solution. 

Cette méthode a un rendu similaire à la couture à la main, mais elle se replie sur elle-même pour augmenter la résistance de la couture.

1. Tiens les deux morceaux de ton ouvrage endroit contre endroit.

2. Pique l’aiguille à travers le centre des deux mailles lisières puis à travers le centre des deux mailles suivantes.

schéma montrant les coutures invisibles

Les étapes à suivre

Si tu as des détails

Si ton tricot comporte des détails comme des poches, des appliqués, et même des perles, des broderies, etc. Il est plus facile de travailler ces détails sur des pièces plutôt que des vêtements complets.

Assemble tes poches en faisant bien attention à ce que ta couture ne se voit pas sur l’endroit de ton ouvrage.

Tu peux les assembler avec un point de surjet (tu piques l’aiguille dans une boucle puis dans la moitié de la boucle correspondante) ou un point d’ourlet (tu piques l’aiguille sous un point du tricot sous 1 ou 2 mailles du bord plié et tire le fil à travers).

guide tricoter un pull

LE CODE POUR RÉUSSIR TES PULLS

N'essaie surtout pas de tricoter un pull sans ce guide gratuit

L’assemblage du tricot

Allez ! On attaque le gros morceau. 😉

L’assemblage du vêtement tricoté commence souvent par la couture des épaules. En fonction du style de ton pull, couds une épaule ou les deux. Les coutures invisibles en tricot sont justement parfaites pour joindre les deux bords.

Les bordures avant des gilets sont souvent travaillées à ce stade. Les décolletés sont généralement ajoutés après la couture des épaules et après la confection des bordures avant.

En fonction du style de col, les mailles seront relevées autour de l’ouverture de celui-ci et la bordure ainsi que le col seront travaillés à partir de ces mailles.

Si tu dois ajouter une fermeture éclair, c’est le bon moment pour l’ajouter 😉 Les fermetures éclair doivent, comme le reste, être cousues à la main plutôt qu’à la machine. 

Place ta fermeture éclair le long d’un côté du tricot sur son envers. Puis, fais de même avec la bande opposée (garde bien ta fermeture éclair fermée ! ). 

Tourne ton tricot sur l’endroit et couds-la en point arrière le long des fermetures de la glissière. Répète cette étape pour l’autre côté.

Pour assembler tes manches, plie ta manche en deux dans le sens de la longueur et marque le centre en haut (la pliure) avec un marqueur de maille ou une épingle à nourrice.

Épingle le côté droit de ta manche sur ton emmanchure du devant et du dos. Fais en sorte que ton marqueur / épingle soit bien situé au niveau de ton épaule.

De manière générale, je préfère coudre avec une couture invisible, mais tu peux aussi les assembler en point arrière.

Ensuite, tu peux assembler les côtés et les manches en elles-mêmes. Je fais souvent cela en deux parties.

Je commence par les côtés et termine ma couture puis, avec un nouveau fil, je démarre la couture de mes manches et je la fais rejoindre la couture de mes côtés. Ici, je couds avec une couture invisible ou au point de surjet.

couture d'un gilet avec aiguille à laine

Coutures invisibles en tricot : pense à rentrer les fils

Tu penses que c’est terminé ? Que nenni !

Et que faisons-nous de ces petits bouts de laine qui pendouillent sur l’envers de ton travail ? Rien de pire que de les laisser tels quel !

Pour t’en débarrasser, enfile l’extrémité du fil qui dépasse dans le chas d’une aiguille à laine et repasse dans tes mailles sur quelques centimètres.

C’est une étape importante qu’il faut faire correctement. Rentrer les fils est un élément important.

Il ne te reste plus qu’à le couper une fois que tu l’as bien rentré.

Terminer l’assemblage

Tu peux coudre tes boutons à ce stade. Pour coudre les boutons, j’utilise souvent le même fil de laine que celui que j’ai utilisé pour mon patron.

S’il est trop épais je le divise (surtout s’il a plusieurs brins). Sinon, j’utilise un fil de couture d’une couleur similaire 🙂

Pour les boutonnière, ça m’arrive de broder à nouveau par-dessus pour avoir quelque chose de bien résistant.

Et voilà ! Et toi, comment t’y prends-tu pour réaliser tes coutures ?

Les 3 questions sur les coutures que tu pourrais te poser

Comment dois-je assembler les épaules d’un tricot ?

Pour assembler les épaules d’un pull, je te conseille d’utiliser la méthode de la couture invisible. C’est une méthode qui te permettra d’assembler les morceaux tout en créant une nouvelle rangée de mailles.

Comment dois-je assembler les côtés d’un tricot ?

Les côtés d’un tricot peuvent être assemblés en utilisant la technique de la couture invisible ou la technique du point arrière.

Comment dois-je assembler deux morceaux de tricot en point mousse ensemble ?

Il est en fait plus facile de coudre des pièces de point mousse ensemble que des pièces de jersey. Il suffit pour cela de coudre les “bosses” situées au bord en alternant d’un côté à l’autre.

Cela produira une couture réversible sans volume. Pour une couture légèrement plus propre et discrète, couds le haut d’une maille juste à partir de la lisière.

5 astuces supplémentaires sur les coutures au tricot

  1. Si tu peux le laisser, laisse un fil de marge après avoir rabattu afin que tu n’aies pas à te soucier d’attacher un nouveau morceau de fil.

  2. Utilise le même fil ou un fil qui a les mêmes instructions de lavage que le reste de ton projet. Ce serait terrible si ta couture rétrécissait lors du lavage de l’ouvrage et fronçait tout ton projet.

  3. Bloque les pièces avant de les coudre ensemble. Cela garantira que les pièces « s’emboîtent » exactement comme tu le souhaites.

  4. Assure-toi que tes mailles soient assez fermes, mais pas trop serrées. Des mailles trop lâches rendraient la couture fragile voir même impossible à faire.

  5. Quelle que soit la méthode de couture que tu utilises, assure-toi d’entrer au même endroit sur chaque maille le long de la couture. Cela rendra la couture plus invisible et donc le rendu plus propre.

guide tricoter un pull

COMMENT TRICOTER UN PULL ?

Comment les triconautes font pour réussir leurs pulls tricotés ?

jaenelle

Je suis Jaenelle

Créatrice du blog « lestriconautes.com », auteur, créatrice de modèles et professeur de tricot.

Si tu es là, c’est que, comme moi, tu es complètement fan de tricot, et je suis ravie de partager cette passion avec toi. Le tricot, c’est mon grand amour depuis plus de 10 ans. Et je suis là pour t’accompagner dans ce voyage extraordinaire.

Facebook-square Pinterest Instagram Youtube Spotify Discord
Pinterest
Facebook
Email
imprimer

25 commentaires sur “Les coutures invisibles en tricot : Les étapes à suivre pour assembler un tricot”

  1. Photo de profil pour Jaenelle

    Merci pour tous ces bons conseils.
    Moi, mon gros soucis, c’est la pose d’une fermeture éclair, sur une grosse veste pour mon fils.
    J’ai déjà défait une fois parce que ça gondolait..
    On m’a conseillé de faire des points d’ecrevisse..
    Help.. Merci d’avance..

      1. Photo de profil pour Jaenelle

        Bonjour Jaenelle.
        Je voudrais savoir comment faire un point invisible à la main sur un col v trop plongeant dont le vêtement se trouve être un pull over fin?
        Est ce que je peux utiliser du fil de couture en coton ? Et comment procéder?
        Merci d’avance . Cathy.

  2. Photo de profil pour Jaenelle

    Merci pour ce super article très complet, qui l’éclaire bien .
    Je peux enfin me lancer.
    On progresse vraiment avec ces articles.

      1. Photo de profil pour Jaenelle

        Cet article m’a confirmé dans mon choix de continuer à tricoter à plat. J’ai apprsi comme ça à l’époque, ça m’est revenu petit à petit comme on se remet au vélo.
        Au début quand je posais la question des aiguilles et techniques pour se remettre au tricot, je recevais toujours la même réponse avec les louanges des aiguilles circulaires et des non couture. Mais n’atant pas à l’aise, j’ai repris les aiguilles droites en me disant que je voulais pas tricoter plus vite mais mieux et que je prendrai mon temps. qu’il fallait donc que je me perfectionne avec les coutures ( que je connaissais un peu avec le crochet), et je suis tombée ici, ça m’a réconforter, les coutures ne sont pas facultatives!
        merci encore pour tout!
        cécile

        1. Photo de profil pour Jaenelle

          Avec plaisir Cécile. Oui je pense que les coutures aident à avoir un tricot durable qui tient dans le temps et qui sera durable. Oui les coutures ne sont pas toujours simples, oui ce n’est pas toujours marrant mais au final, je trouve les tricots réussis et structurés : une récompense !

  3. Photo de profil pour Jaenelle
    huguette730@hotmail.com

    Bonjour Jaenelle, J’ai tricoté un petit puncho pour ma petit fille Sarah et quand est venu pour les coutures et bien, j’ai fait et refait. J’étais super découragé et je suis venu sur ton site et ta vu sur ton vidéo. J’ai fait exactement ce que tu as mentionné et ça fonctionné. Je ne sais pas comment te remercié ma chère. Ton site est génial et très constructif. Je t’envois plein plein de gros Bisous et bonne journée à toi. XXXXX

    1. Photo de profil pour Jaenelle

      Coucou Huguette ! Merci de ton message je suis ravie que l’article t’ai aidé et que mon travail te plaise ! Je te souhaite une douce journée ☀️

  4. Photo de profil pour Jaenelle

    Un coucou du Kébec ???? J’ai fait un chandail avec de multiples bandes de couleur en jersey et j’ai testé la couture que tu montres sur ta vidéo et surprise ça fonctionne même avec des couleurs multiples. Là je le lave et ensuite sur tes conseils je vais le bloquer, c’est ma première fois le blocage, et ensuite l’assemblage. Merci pour tes bons conseils.

    1. Photo de profil pour Jaenelle

      Coucou Hélène merci de ton commentaire ! Je suis ravie que cela te plaise et que tu ai pu te lancer avec succès ! J’ai hâte de voir ta réalisation 🙂

  5. Photo de profil pour Jaenelle

    Bonjour jaenelle et merci pour tous tes conseils.
    Une petite question en passant, quand utilise t’on le grafting pour les manches (aisselles?) est ce uniquement sur un certain type de manches?
    Bien a toi,
    Mel

    1. Photo de profil pour Jaenelle

      Coucou Mélanie, certain(e)s designer le recommandent pour fermer certaines épaules (et non aisselles) afin de poursuivre la continuité du motif. Cependant, il s’agit à mon sens d’une erreur car le grafting est trop fragile pour pouvoir être utilisé aux épaules.

  6. Photo de profil pour Jaenelle

    Bonjour Jaenelle,

    Encore un article complet et fort bien fait.
    J’ai réalisé une brassiere avec des manches raglan, les mailles rabattues une à une au bord du tricot. Dois je utiliser une couture poin arrière, au crochet au fil ?

    Je vous remercie par avance

  7. Photo de profil pour Jaenelle

    Bonjour et Merçi pour vos bons conseils.. 1 question: qd moment d’assembler on plaçe envers contre envers? Où endroit contre endroit?

    1. Photo de profil pour Jaenelle

      Coucou Val ça dépend de ce que tu veux assembler et de la couture que tu utilises. Pour une chaussette par exemple, on place endroit contre endroit et on fait un grafting.
      Pour une couture invisible, le tricot doit être endroit face à toi etc.

  8. Photo de profil pour Jaenelle

    Bonjour
    J’ai vu passer une méthode d’assemblage au crochet. Je ne trouve plus le tuto. Quelqu’un connaît cette méthode?

    1. Photo de profil pour Jaenelle

      Bonjour Monique,

      Pour assembler 2 pièces au crochet, tu les poses l’une sur l’autre, endroit contre endroit, puis en piquant dans les 2 épaisseurs tu crochettes des mailles coulées très souples à distance régulière, avec le même fil que celui de ton tricot.

      J’espère t’avoir permis de te remémorer cette technique qui est notamment en vidéo, dans la formation « Finitions parfaites » de jaenelle.

      Je te souhaite une douce journée.

  9. Photo de profil pour Jaenelle

    Bonjour,

    Merci pour tous tes bons conseils et astuces Jaenelle! J’adore tes vidéos 🙂
    J’ai une petite question pour toi: je me retrouve avec un souci sur un gilet ou j’ai fait des coutures invisibles sur un col (une longue banque de tricot qui fait la boutonnière et le col). C’est le modèle Leontine de Phildar. Mon pull est en grosse laine (donc assez lourd) et malheureusement il « glisse » sur ma couture et se fronce en bas du gilet ???? comment corriger cela?

    1. Photo de profil pour Jaenelle

      Bonjour Manon,

      Sache que Jaenelle est touchée par l’intérêt que tu portes à son travail.

      Je suis allée voir la photo du modèle Leontine de Phildar. Je suis surprise d’apprendre que la bande est cousue et non tricotée en même temps. De toute façon, je pense que ton souci ne vient pas du poids de l’ouvrage mais du fait que le point mousse qui constitue la bande a tendance à se rétracter s’il a été étiré. Si l’on tricote cette bande en même temps que le gilet (en base jersey) il faut faire des rangs raccourcis (donc plus de rangs de bande que de rangs de corps de gilet) afin de l’empêcher de froncer. Si l’on coud la bande, il faut la tricoter suffisamment longue pour ne pas avoir à l’étirer pour la coudre. La solution va donc être de découdre et de rallonger la bande, puis de la re-coudre.

      J’espère t’avoir aidée et je te souhaite une belle soirée 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *