Comment lire un patron de tricot ?

pelote de laine blanche

Comment lire un patron de tricot ? Je reçois souvent des messages de la part de triconautes qui ont des difficultés à lire les patrons de tricot. En effet, qui ne s’est jamais arraché les cheveux sur un patron bien compliqué ? J’ai donc décidé de te donner LA recette magique pour savoir comment lire un patron de tricot et comprendre les modèles de tricot à tous les coups !

Sommaire

Comment lire un patron de tricot : les bonnes bases

Avant de commencer à tricoter, tu trouveras lors de la lecture de ton patron de tricot tous les éléments de base nécessaires à la bonne réalisation de ton ouvrage.

Sélectionne ton modèle et ta matière première avec soin

Choisis un patron qui te plait, puis choisis une laine. Il est toujours plus facile de procéder dans cet ordre. De même, en choisissant une laine qui te plait vraiment, tu auras plus de facilités à tricoter le modèle en question.

La marque, la base de fil et le coloris utilisé par le/la designer est indiqué pour réaliser le modèle qui t’est présenté.

Avec ces informations, tu pourras facilement te procurer la même laine que celle qui est recommandée ou choisir une autre laine que celle qui est préconisée dans le modèle.

De la même façon, la quantité de laine nécessaire (qui varie en fonction des tailles) te sera indiquée. Elle peut être écrite en pelotes ou en mètres.

pelotes de laine bleu et rouge

Repère les éléments concernant ta taille

Les différentes tailles peuvent être présentées différemment en fonction des designers. Certains utilisent des lettres (XS, S, M…), d’autres des numéros (taille 1, taille 2…) qui correspondent chacune à un ensemble de mesures (tour de poitrine ou autre). Pour les enfants, on pourra retrouver la taille sous forme d’âge (2 mois, 3 ans, 5 ans…) .

Il y a souvent plusieurs tailles au sein d’un même modèle. Pour éviter de t’emmêler les pinceaux, surligne toutes les informations concernant ta taille : nombre de mailles, nombre de diminutions / augmentations… Cela te permettra déjà d’y voir plus clair !

Pour bien choisir ta taille, je te conseille de te baser sur la mesure de référence indiqué par le designer. Tu trouveras le plus souvent cela sous forme de tour de poitrine. Un certain tour de poitrine correspondra donc à une taille précise dans le modèle. Je ne peux que te conseiller de prendre tes mesures avec un mètre de couture à cet endroit.

Repère les éléments concernant ta taille

Je te conseille vivement de tricoter un échantillon. C’est recommandé, notamment si tu choisis une laine différente de celle du modèle.

Attention, l’échantillon recommandé par le/la designer n’est pas forcément le même que celui indiqué sur la pelote et c’est normal. Base toi toujours sur l’échantillon indiqué par le/la designer, c’est celui-là qui est le plus important pour la bonne réalisation de ton modèle.

Prépare le matériel

Dans le modèle de tricot, tu pourras retrouver toutes les autres fournitures dont tu pourrais avoir besoin pour la réalisation du modèle : les différentes tailles ou type d’aiguilles, les anneaux marqueurs, des boutons, une fermeture éclair…

comptes rangs dans deux mains

Les points utilisés

Tu pourras trouver les points utilisés dans le modèle. Les plus complexes te seront décrits rangs par rangs afin que tu puisses les réaliser.

Les points plus simples et connus comme le point mousse, le point de jersey ou les côtes ne seront pas forcément décrit en raison de leur popularité.

Tu pourras également trouver des diagrammes de tricot dans le cas de la réalisation de points texturés, de torsades ou de points de dentelles.

chaussette avec une torsade

Comprendre les multiples de mailles

Au début, lorsque tu vas commencer à lire un patron de tricot, tu auras souvent soit un nombre de mailles précis à monter, soit un multiple de mailles à monter, puis quelques mailles supplémentaires.
Clarifions tout cela !

Si le modèle de tricot demande un multiple de 12 mailles plus 6 mailles supplémentaires, tu devras monter un multiple de 12 mailles + 6 mailles.

Par exemple tu pourras monter 24 mailles + 6 mailles, pour un total de 30 mailles.

Tant que le premier nombre de mailles réalisés est un multiple de 12 (ou tout autre multiple que ton patron peut demander), il te permettra de respecter le nombre de mailles nécessaire à la bonne réalisation du point.

Lire un modèle de tricot avec des astérisques **

Ces deux étoiles délimitent la totalité ou une partie de l’explication d’un rang. Tu pourras retrouver ces instructions pour faciliter la lecture d’un modèle de tricot et la compréhension de celui-ci.

Par exemple : *1m end, 2m env.* signifie que tu tricotes une maille à l’endroit et deux mailles à l’envers et que tu répéteras cela jusqu’à la fin du rang.

Attention de bien vérifier que rien ne se situe avant ou après les astérisques.

Par exemple : *1m end, 2m env* 4 m end signifie que tu tricotes une maille à l’endroit et deux mailles à l’envers et que tu répétera cela jusqu’à ce qu’il reste quatre mailles à tricoter à l’endroit.

De la même manière, pour 4m end *1m end, 2m env*, tu commenceras par tricoter quatre mailles à l’endroit puis tu répéteras une maille à l’endroit et deux mailles à l’envers.

Les parenthèses () ou les crochet []

Les parenthèses ou les crochets agissent de la même manière que les astérisques, indiquant la répétitivité.

Cependant, au lieu de répéter toute une série d’instructions, il te demande de simplement répéter une série de mailles un certain nombre de fois (cela spécifiera combien).

Par exemple, si tu as [2 m. end., 2 m. env] 5 fois, 1 m. end., tu devras commencer le rang en faisant deux mailles endroit puis deux mailles à l’envers. Il te suffira de répéter cette séquence de mailles cinq fois, puis terminer par une maille endroit.

carte aux tricot

REÇOIS 900 MODÈLES DE TRICOT GRATUITEMENT IMMÉDIATEMENT !

En bonus : mes méthodes pour trouver tous les modèles de tricot gratuit que tu veux !

Les augmentations et les diminutions

Dans les patrons de tricot, lorsque tu lis qu’il faut réaliser une augmentation, une diminution ou qu’il te faut rabattre les mailles, cela se fait généralement au bord du tricot 🙂

Voici quelques explications sur lesquelles tu peux tomber dans un patron :

Faire une diminution ou faire une augmentation à une maille du bord

Après avoir tricoté le nombre de mailles indiquées sur le patron, tu réalises une augmentation ou une diminution. Ces diminutions ou augmentations se font à intervalles réguliers. Cet intervalle t’est souvent précisé.

Par exemple, tu peux avoir à faire : « une augmentation à 2 mailles du bord gauche, tous les 2 rangs » . Ici, tu dois réaliser ton augmentation sur l’endroit de l’ouvrage à la fin du rang situé sur l’endroit du travail, tricoter le rang de l’envers du travail sans augmentation, puis tricoter un troisième rang (endroit du travail) et une maille d’augmentation à la fin de celui-ci à une maille du bord.

Attention ! Lorsqu’il s’agit de rabattre les mailles de l’ouvrage (diminutions), celles-ci se font toujours en début de rang : à droite sur l’endroit de l’ouvrage et à gauche sur l’envers de l’ouvrage.

mains qui tricotent une laine bleu

A 50 cm, former les emmanchures en rabattant de chaque côté tous les 2 rangs : 1x4m, 3x3m, 4×1 m

Pas toujours facile de savoir comment lire un patron de tricot n’est-ce pas ?

calcul de mailles en tricot

Lorsque tu retrouves des instructions telles que « 1×4 mailles », le premier chiffre indique le nombre de répétition où tu dois répéter cette étape et le deuxième chiffre indique le nombre de mailles à rabattre ou à diminuer ou à augmenter.

Ici, il faut comprendre qu’après avoir obtenu une longueur d’ouvrage de 50 cm, les emmanchures vont devoir être tricotées de la manière suivante (respire un grand coup…on y va !) :

  • Rabattre 4 mailles en début et en fin de rang (cela correspond au « 1×4 m. »)
  • Tricoter 1 rang normalement (cela correspond à l’intervalle « tous les 2 rangs »)
  • Rabattre 3 mailles en début et en fin de rang (cela correspond à la première répétition de « 3x3m »
  • Tricoter 1 rang normalement (cela correspond à l’intervalle « tous les 2 rangs »)
  • Rabattre 3 mailles en début et en fin de rang (cela correspond à la deuxième répétition de « 3x3m »)
  • Tricoter 1 rang normalement (cela correspond à l’intervalle « tous les 2 rangs »)
  • Rabattre 3 mailles en début et en fin de rang (cela correspond à la dernière répétition de « 3x3m »)
  • Tricoter 1 rang normalement (cela correspond à l’intervalle « tous les 2 rangs »)
  • Rabattre 1 maille en début et en fin de rang (cela correspond à la première répétition de « 4x1m »)
  • Tricoter 1 rang normalement (cela correspond à l’intervalle « tous les 2 rangs »)
  • Rabattre 1 maille en début et en fin de rang (cela correspond à la deuxième répétition de « 4x1m »)
  • Tricoter 1 rang normalement (cela correspond à l’intervalle « tous les 2 rangs »)
  • Rabattre 1 maille en début et en fin de rang (cela correspond à la troisième répétition de « 4x1m »)
  • Tricoter 1 rang normalement (cela correspond à l’intervalle « tous les 2 rangs »
  • Rabattre 1 maille en début et en fin de rang (cela correspond à la dernière répétition de « 4x1m »)

Pour finir, reporte-toi au nombre final de mailles que tu dois obtenir.

Ici, admettons que nous partions avec 60 mailles. Il nous fallait en obtenir 26 à la fin des diminutions.

J’ai diminué de 1×4 (côté gauche) + 1×4 (côté droit)+ 3×3 (côté gauche) + 3×3 (côté droit) + 4×1 (côté gauche) + 4×1 (côté droit) = 4+ 4 + 9 +9 + 4+ 4 = 34 mailles. 60 – 34 = 26 mailles. Le compte est bon !

Au secours ! Mon patron est en anglais / espagnon / russe / japonais !

Comment lire un patron de tricot qui n’est pas dans ma lange ? Pas de panique ! Il existe sur internet des tas de lexiques anglais/français pour les termes de tricot.

Et pour les triconautes, j’ai créé un lexique anglais / français super complet que tu pourras télécharger gratuitement.

Pour les autres langues (russe/italien…) je te conseille le lexique qui est très bien et qui regroupe de nombreuses langues, celui de la marque DROPS Design. Tu y trouveras un lexique Français>Russe, Français>Italien et bien d’autres langues encore…

Et pour les autres langues (espagnol et japonais) :
Lexique du blog « Le bricolage de Florence » Espagnol>Français
Lexique Japonais>Français

drapeaux de pays

8 astuces pour lire les patrons de tricot

  • Choisis un modèle en fonction de ton niveau. Les modèles de tricots les plus complexes sont superbes, mais être complètement coincé(e) dessus, c’est beaucoup moins chouette.
  • C’est important que tu lises tout le patron en entier en premier. Si tu lis d’abord ton modèle, tu n’auras pas de surprises durant la réalisation.
  • Surligne ou souligne toutes les informations importantes comme la taille que tu fais, les changements de couleurs ou d’autres étapes spécifiques.
  • Assure-toi que tu as les aiguilles de la bonne taille et même une taille au-dessus / en-dessous, juste où cas où ton échantillon ne serait pas bon et où tu devrais changer de taille d’aiguille. N’oublie pas que les tailles d’aiguilles indiquées sur un patron ne sont qu’une suggestion 😉
  • Prends note de tout ce qui te semble inhabituel, des points que tu ne connais pas ou une technique de finition qui t’est inconnue. S’il y a quelque chose que tu ne connais pas, assure toi de t’entraîner une première fois sur une laine « brouillon » pour tester ça sur un tricot à part et non pas ton tricot définitif.
  • Garde un stylo ou un crayon à portée de main pour te rappeler que « X signifie cela » ou bien penser à faire « Y fois » tel point ou simplement pour te rappeler où tu t’es arrêté dans le tricot.
  • Suis attentivement les instructions, rangée par rangée. Il est souvent très utile de cocher une ligne au fur et à mesure que tu avances dans le patron et d’utiliser quelque chose pour aider ton oeil à suivre la ligne exacte sur laquelle tu travailles, comme un post-it
  • Si ton patron possède un diagramme, prends un moment pour te familiariser avec les symboles et la légende. Assure-toi également de noter dans quelle direction il doit être lu !
  • Lis le motif tout du long ! Je veux dire: vraiment le lire. Ne fais pas que le lire en diagonale. Essaies d’imaginer toutes les étapes que les instructions te disent de faire. Les athlètes de haut niveau dépensent une fortune en psychologues du sport qui leur apprennent à visualiser le succès. Eh bien, pour ton tricot, visualise ces boutonnières ! Cela fait une énorme différence !
  • Ecris sur ton patron de tricot. Oui j’écris sur mes patrons. J’écris sur mes patrons au crayon et assure-toi de dire quelle taille d’aiguille tu utilises réellement. Crois-moi tu me remercieras plus tard 😉 N’hésite pas également à écrire ces combinaisons compliquées quand on te dit, par exemple, de faire une torsade tous les 8 rangs ET EN MÊME TEMPS, d’augmenter tous les rangs sur 12 rangs. Je ne sais pas qui peut garder ça en tête, mais pour moi c’est impossible. Je ne suis qu’une humaine après tout ^^
  • Cochez les rangs que tu as fait. Ce n’est pas forcément nécessaires pour les motifs simples mais il y a certainement un moment où le rang 28 ressemble à s’y méprendre au rang 27 et tu seras alors incapable de les distinguer. Si tu t’arrêtes au mieux d’un rang, note sur un post-it où tu en êtes (à quelle répétition…)
  • Ne tricote pas des choses complexes quand tu as sommeil. C’est vraiment génial d’avoir une pile de projets en même temps: il y a le tricot pour quand tu te sens au top niveau, et le tricot pour quand tu es clouée au lit avec un rhume des foins de tous les diables. Il y a un projet pour tous tes états à peu près alors écoute la voix de la raison et laisse tomber cette dentelle extrêmement compliquée. Tu risques juste de te tromper et de devoir tout détricoter plus tard.
cahier avec crayon
carte aux tricot

900 MODÈLES DE TRICOT GRATUIT EN MOINS D'UNE MINUTE !

Comment trouver des modèles de tricot gratuit facilement ?

signature jaenelle
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur print
imprimer

25 commentaires sur “Comment lire un patron de tricot ?”

  1. J’aime beaucoup l’aide que vous apportez autant aux débutants qu’aux personnes avec une certaine expérience ce que je suis …. il y a toujours un petit quelque chose que l’on apprend ou que l’on avait oublié.

    Merci pour tout le temps que vous consacrer à instruire les zamis du tricot, j’apprécie peut-être encore plus vu mon expérience de 15 ans comme enseignante et webmaster dans un autre domaine.

    1. Coucou Nicole 🙂,

      Je suis ravie que le blog et mon travail te plaisent. C’est important pour moi que des triconautes de tous les niveaux puissent trouver leur bonheur ici. Les commentaires comme les tiens m’encouragent à continuer dans cette voie 🥰. Je te souhaite une doux dimanche 😘

        1. Cécile Fagot

          Merci pour ce guide dètaillèe qui m’accompagne bien avant chaque tricot.
          C’est devenu un rituel: je dechiffre le patron de Aà Z,un crayon à la main, me fait unshema, teste les points et techniques avant de me lancer. Je decoupe le patron en etapes, et reoarties ces etapes par jour en incluant le phase de rattrapage d’erreur,les phase de mesures .
          Ce sont toutes tes pistes et aides qui me permettent d’avancer lentemet mais surement.

        2. juliette erard

          Hello ! Super article, ça m’a beaucoup aidé à comprendre mon patron de tricot (le premier que j’essaie, j’étais un peu nerveuse)
          Je voudrais juste être sûre d’avoir bien compris l’étape des diminutions, parce que c’est ce qui me fait le plus peur pour l’instant : si sur mon patron il y a écrit « faire de chaque côté à 2 m. des bords : tous les 4 rangs 11X1 dim. simple, tous les 2 rangs 24×1 dim. simple et 5×1 dim. double », cela veut donc dire que je fais mes 11 dim. tous les 4 rangs comme indiqué, et qu’en même temps, tous les 2 rangs, je fais d’abord mes 24 dim. simples, puis une fois faites, mes 5 diminutions doubles, c’est bien ça ?
          Merci beaucoup pour ce site, c’est vraiment super utile ! 🙂

          1. Merci juliette 😉 non tu fais 11 fois 1 diminutions tous les rangs puis tu fais 24 fois 1 diminution tous les 2 rangs, puis 5 fois 1 diminution double 😉 je suis contente que mon travail te plaise en tout cas !

        3. Vraiment très utile et bien expliqué. J’adore ! Ceci me donne vraiment confiance pour attaquer pulls et gilets . Merci beaucoup !

        4. Carole Desrochers

          Bonjour Jaenelle
          Je viens juste de découvrir 5 à 6 messages privés dans mes indésirables…
          Ouf! quel travail cher professeur merci de tout cœur de nous aider à mieux comprendre et de rendre si simple la technique du tricot. Ça donne du « pep » dans le soulier pour poursuivre
          Carole Desrochers

          1. Merci Carole 😉 je suis contente que les mails privés te plaisent ! Oui s’ils arrivent dans les spams, il faut simplement les déplacer dans la boite principale 😀 Cela devrait éviter que le problème se produise de nouveau 😉

        5. Retour de ping : Tricoter les mailles comme elles se présentent : explications complètes

        6. paula QUIDOR DIT PASQUET

          Bonjour je n’ai pas eu la solution pour faire les diminutions 2X1m 1X2M A LA SUITE MERCI POUR VOTRE REPONSE

        7. Véronique Thise

          bonsoir Jaenelle, je voudrais faire un pull au point ajouré. Je dois faire des augmentations pour les manches. Mon souci est : comment je les tricote par rapport à mon motif ?
          Merci

          1. Bonjour Véronique, il vaut mieux faire tes augmentation sur les côtés de tes manches afin d’équilibrer ton point ajouré au mieux 🙂

        8. Avec le TRÈS peu d’expérience que j’ai, je suis ravie d’avoir trouvé votre site pour m’aider a continuer mon pull ! Sur des vidéos, cela parait simple de faire un pull et une torsade…. quand on est dans son lit a le faire…. la chanson est un peu différente ! Mais j’apprends des choses, c’est agréable a faire et chéri aura chaud cet hiver… si tout ce fini bien ! Merci de votre aide par le site ou par les vidéos !

        9. Explication très claire! Cela fait quelques temps que je recherchais ce type de méthodologie et c’est chose faite. J’aurais bien aimé un exemple concret pas à pas d’une réalisation où on doit effectuer les emmanchures puis simultanément le col – souvent cela m’effraie et m’empêche de me lancer dans la réalisation de pulls et gilets.
          Mille mercis pour votre travail 🙂👍🤹‍♀️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *