Comment les marqueurs de mailles vont te faciliter la vie (et ton tricot)

Connais-tu les marqueurs pour tricot ? Ils sont petits, ils sont beaux, ils sont pratique… En plastique, en bois, en fer ou fait-mains, ces petits objets peuvent se révéler indispensables pour certains modèles au tricot. Aujourd'hui, je te dis tout dans cet article sur les différentes manières d’utiliser tes marqueurs pour tricot et aussi sur la façon dont tu peux les créer toi-même.

Sommaire

Un marqueur de maille, c'est quoi ?

Les marqueurs de mailles sont de petits anneaux en plastiques, en métal que tu places entre tes mailles pour marquer une partie importante de ton tricot. 

Il en existe deux types : à verrouillages et les anneaux. Comme les noms l’indiquent respectivement, les verrous s’ouvrent et se ferment avec un petit loquet tandis que les anneaux sont deux cercles pleins. Tu peux faire glisser le marqueur sur ton aiguille entre deux mailles. En tricotant, il te suffit de glisser le marqueur lorsque tu l’atteint ou de l’enlever, selon les instructions du patron. 

Marqueur à loquet

10 façons d'utiliser tes marqueurs de mailles

Bon, ça serait comme dire que la pluie mouille car il s’agit de l’usage le plus répandu du marqueur pour tricot mais comme il faut bien commencer par quelque chose…Lorsque tu tricotes en rond avec des aiguilles circulaires, il devient difficile de dire où commence et se termine ton rang.

Marquer le début d'un rang

Pour éviter de te tromper dans le compte de tes rangs et parce que l’on sait que l’on peut parfois tricoter « trop loin » car l’on est trop concentrée sur le beau gosse de la série (oh sympaaa…AAH mes mailles !!) et que détricoter ce qu’on a fait, on n’aime pas ça, utilise un marqueur entre la première et la dernière maille du rang…Et n’oublie pas de le remettre après ! Si cette explication ne te suffit pas, je te renvoie vers ma vidéo pour apprendre à tricoter avec les aiguilles circulaires  ou sur mon guide ultime pour apprendre à tricoter en rond 😉 

Marquer le Jacquard

Les patrons présentant des répétitions de couleurs tels que les jacquard peuvent parfois te faire t’arracher les cheveux ! A une maille près, tout ton motif peut être complètement ruiné !

ciseau qui coupe un fl d'un motif jacquard

Pour conserver ta belle crinière et tes nerfs, utilise les marqueurs au début et à la fin du motif non seulement pour repérer où commence ton motif mais également pour découper ton motif en « sections » et remarquer plus rapidement tes erreurs (afin que tu n’aies pas à défaire 10 rangs…ou pire…)

Repérer les répétitions pour ton motif dentelle

De la même manière que ton jacquard, ton motif dentelle peut être ruiné à une maille près. Pour cela, opère de la même manière qu’au-dessus : divises ton tricot en sections plus petites pour pouvoir avoir moins de mailles à gérer 😉 Petit conseil : 1 motif de répétition = 1 section. 

marqueur de dentelle tricot

Savoir où augmenter et où diminuer tes mailles

Il peut arriver que tu croises un patron qui te demande d’augmenter ou de diminuer tes mailles avant ou après X mailles. Par exemple : tricoter 52 mailles, tricoter 2 mailles ensembles, tricoter 43 mailles restantes…Et cela peut, parfois, se répéter sur plusieurs rangs. Essaies donc d‘anticiper sur ce que te demandera le patron et marque les endroits où tu réalises tes diminutions/augmentations à l’aide des fameux marqueurs. Et voilà ! Plus d’erreurs ! 😀

Marquer les torsades

Lorsque tu tricotes des torsades, il peut arriver d’oublier de tricoter ces dernières. Je pense notamment à ces patrons où tu dois tricoter tout du long en jersey envers par exemple et à UN endroit tu as UNE torsade ! En étant lancée en jersey envers, il peut arriver d’oublier, purement et simplement, de tricoter cette unique torsade. Et avouons-le, une torsade coupée est du plus vilain effet. 
 
Ainsi, pour tricoter les yeux fermés et être « averti(e) » qu’il va falloir tricoter une torsade, se reporter au patron ou tout du moins changer de point, marque le début et la fin de celle-ci par des marqueurs. 

Faire un point de référence

« A partir de ce point, tricotez 12cm » – « Euh….oui mais ça sera approximativement 12 cm ». Fini l’approximatif ! Soit précis(e), tu n’aimerais pas te retrouver avec des chaussettes trop grandes parce que tu as mesuré « approximativement » tes fameux 12 cm ? 
 
D’accord, pour une erreur de 0,5 cm ça peut passer, mais sur certains patrons, ces fameux 0,5 cm peuvent être une question de vie ou de mort…Et je n’exagère pas ! C’est un point sur lequel j’insiste dans la formation “Mes chaussettes à la carte“. Pour réussir ces chaussettes, la mesure est essentielle et les marqueurs de mailles peuvent être d’excellents outils pour cela ! 

Comptes tes mailles

Nous avons, il me semble, toutes et tous expérimenté le « comptage » de maille et cette fameuse interruption du chéri/du bébé/de la nièce/de la soeur qui nous fait perdre le compte… Et de cette réaction interne.

Pour éviter cela, divise les mailles par 10/20/30/40/50…100 afin de pouvoir compter les mailles plus facilement et éviter les comptes et re-comptes lors de la réalisation du patron.

Repérer le côté endroit ou envers

Lorsque tu tricotes un projet « à plat », il peut être important de savoir de quel côté tu es. En effet, il ne faudrait pas faire des opérations sur l’endroit au lieu de les faire sur l’envers ! 
 
Pour cela, utilise un marqueur « ouvrable » ou une épingle de sûreté pour marquer le côté endroit. Personnellement, j’utilise même parfois des “pins” ou des “badges” quand je n’ai rien d’autre sous la main. 
plusieurs pin's avec des dessins

Retenir une maille tombée

Même si cela fait quelque temps que je tricote, il m’arrive encore de faire tomber des mailles. J’essaie donc de rattraper rapidement la fameuse maille tombée avant que cela ne s’aggrave avec un marqueur que je fixe au reste du travail « sain ». 
 
S’il est déjà trop tard et qu’il faut rattraper plusieurs rangs, tu peux malgré tout arrêter le massacre (il ne faudrait pas se retrouver avec un gros trou quand même, ça serait des plus fâcheux) en retenant les mailles avec un marqueur. Fixe le tout et répare les dégâts tranquillement (psst, j’ai une vidéo pour réparer ce genre de petits tracas

Coudre deux parties de tricot ensemble

Assembler un tricot peut être un cauchemar pour certaines tricoteuses et tricoteurs. 

Comment assembler un tricot ? Comment faire en sorte que les deux bords soient bien alignés ?…Pour la première question, je te dirige vers la vidéo où je te montre comment faire une couture invisible  et pour la deuxième, utilise des marqueurs pour « fixer » les deux parties ensemble. Tu n’auras plus qu’à les coudre ensemble tout en retirant les marqueurs au fur et à mesure. Fini les cauchemars ! 😀

couture d'un top rose avec un marqueur

Marqueurs achetés VS marqueurs fait-maison

Les marqueurs peuvent être achetés en mercerie physique ou en ligne. Il existe de nombreux styles parmi lesquels tu peux choisir. Assure-toi de faire attention à la taille car elles peuvent varier et tu souhaites des marqueurs qui s’adapteront sur les aiguilles que tu utilises le plus. 

Il faut savoir que les marqueurs sont souvent en pack de 5, 10 ou 20 marqueurs et ce n’est pas de trop ! 

Il vaut mieux en avoir trop que pas assez 😉 Ils risquent de se perdre, d’être oubliés sur des projets ou tu risques d’avoir besoin d’un grand nombre sur certains projets. 

Quel est le mieux entre ceux achetés et ceux fait maison ? Tout dépend de ce que tu souhaites et préfère. Les triconautes aiment utiliser des marqueurs personnalisés qui correspondent à leur goûts, à leur identité 🙂 Ce sont comme de petits bijoux sur tes tricots après tout ! 😀 

Si tu souhaites te procurer des marqueurs, voici quelques endroits où tu pourras en trouver : 

Le repère des tricopines (marqueurs faits mains et autres accessoires)

Laine et tricot (marqueurs en plastique)

Tricocotier (marqueurs fait main à thèmes)

Et toi, utilises-tu des marqueurs ou non ? As-tu des astuces ou d’autres utilisations pour ces petits objets ? 🙂

Et si on tricotait ensemble ?

Les triconautes ont leur propre discord. Une plateforme gratuite disponible sur téléphone et ordinateur où les triconautes peuvent se rencontrer, papoter et  s’entraider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'aide les triconautes à progresser dans le tricot par le biais de mes articles, mes vidéos et mes formations.