Compte rang : Guide ultime pour tout savoir et bien les utiliser

différents comptes rangs dans des mains

Le compte rang c’est certainement le matériel tricot à avoir absolument ! Tu dois souvent suivre le nombre de rangs que tu as tricoté.Même s’il s’agit d’un simple trait au crayon réalisé sur un bout de papier, il est essentiel pour ton tricot que tu saches où tu en es dans ton patron. C’est pour cette raison que les compteurs de rang sont des outils aussi utiles (petits ne veut pas dire inutile) pour les triconautes.

Le compte rang est un indispensable car compter ses rangs est important. Pour cela, il existe plusieurs méthodes et des outils que tu vas devoir choisir en fonction du type de projet que tu fais.

Est-ce qu’il y a des répétitions simples sur deux ou quatre rangs qui se répètent encore et encore ? Est-ce que c’est un motif de point complexe où tu dois savoir précisément sur quel rang tu te trouves ?

On va voir ensemble les différentes méthodes et développer chaque compte rang ainsi que ses caractéristiques qui te permettront de savoir exactement où tu en es dans ton tricot.

Sommaire

Compte-rang : Qu’est-ce que c’est ?

Le compte rang est un petit instrument utilisé pour t’aider à garder une trace du rang auquel tu es dans ton modèle de tricot.

L’idée est simple : lorsque tu termines un rang dans ton modèle, tu ajoutes une marque (ou une unité) à ton compte rang. Cela t’aide à te situer dans le modèle et te permet de prévenir les erreurs potentielles.

Les compteurs sont des outils très utiles dont presque chaque tricot a besoin à un moment donné. Les patrons avec de nombreuses répétitions simples, comme une écharpe au point mousse, ne nécessitent pas de compteurs de rangs.

Cependant, on peut commencer à se perdre lorsque les motifs se complexifient avec des torsades, de la dentelle ainsi que dans les modèles demandant plus de précisions comme certains pulls.

Il existe quatre grandes variétés de compteur de rangs : le compte rang rond, le kacha-kacha, le numérique et le compte rang à chainette.

comptes rangs dans deux mains

Compte rang manuel rond : le traditionnel

Le premier, le plus simple et le plus accessible, c’est le compte rang rond.

C’est le plus traditionnel. Il a un petit trou qui lui permet d’être glissé facilement jusqu’au bout de l’aiguille. Il reste au bout de l’aiguille et tu peux tricoter normalement.

Lorsque tu as fini de tricoter, tu fais tourner la petite molette sur le côté droit jusqu’au numéro suivant. Tu feras cela à chaque fois que tu termines un rang.

Lorsque tu tricotes tu l’auras sur une aiguille seulement et tu dois t’assurer de bien tourner la petite roue après chaque rang.

Ils sont souvent vendus par paires : un pour les petites aiguilles et un autre pour les grandes aiguilles.

Par contre, il s’utilise uniquement sur des aiguilles droites. Pour l’utiliser sur des aiguilles circulaires, il faut passer un petit bout de laine dans le trou afin de former une « anse » qui te permettra de l’utiliser sur des aiguilles circulaires.

Les comptes-rangs rond que je recommande :
– Les comptes-rangs rond de chez Prym

compte rang rond

Le semi-automatique : le kacha-kacha ou le cliqueur

Le kacha-kacha a été très populaire. Il a un petit cliqueur sur le dessus et un petit trou à l’autre extrémité afin que tu puisses l’enfiler avec un lacet ou un fil afin de le garder autour de ton cou.

Personnellement, j’aime bien le porter comme un collier lorsque je tricote.

Lorsque tu termines un rang, tu cliques sur le petit bouton et cela ajoute un rang (une unité).

Il se réinitialise très facilement et l’élément qui me plait le plus c’est la présence d’une « sécurité » qui permet de « bloquer » le bouton.

Très pratique pour éviter de perdre le compte si jamais une main malheureuse viendrait jouer avec ton compte rang !

Le compteur monte jusqu’à 99 et lorsque tu as terminé, il te suffit de le remettre à zéro. Ce dispositif a tendance à être plus gros que les compteurs de rangs ronds que l’on a vu précédemment.

Les compte-rang type kacha-kacha que je recommande :

compte rang kacha kacha

Envie de tout connaître sur la laine ?

Retrouve toutes les astuces, conseils et techniques à connaître pour devenir une experte de la laine.​

L’électronique : la bague digitale

Un compteur de rang électronique, c’est LA solution technologique. Ils peuvent varier d’un modèle à l’autre, peuvent être plus complexes ou plus simples, plus gros ou plus petits.

Cependant, beaucoup possèdent les mêmes fonctions de base et conserveront numériquement les rangs que vous réalisez.

La plupart des comptes rangs électroniques ressemblent à un chronomètre et peuvent être montés sur un ruban pour être porté autour du cou.

D’autres styles incluent un bracelet de montre et une simple pince et même parfois, un anneau en plastique qui s’adapte à ton doigt avec une sangle réglable (Si tu penses que cela va te gêner, je te rassures : tu l’oublieras très vite ! )

Tu trouveras souvent quatre boutons de base: on-off (marche-arrêt), reset (remettre à zéro), up (augmenter d’une unité) and down (réduire d’une unité).

Pour le compte rang digital en forme de bague que je possède, après avoir terminé chaque rang, il suffit d’appuyer sur le gros bouton pour ajouter un nouveau rang.

S’il est laissé sans être utilisé, l’écran s’éteint après 15 minutes. Clique simplement sur le gros bouton une fois pour retrouver ton compte !

Lorsque tu souhaites le remettre à zéro, appuie simplement sur le petit bouton à droite.

Attention cependant à ne pas appuyer accidentellement sur les boutons. Ce n’est pas toujours possible de corriger ou de revenir en arrière sur certains comptes-rangs électronique.

Certains compteurs électroniques doivent rester allumés pour tout le projet (même lorsque tu ne tricote pas), sinon le nombre de tes rangs sera perdu.

D’autres vont stocker le nombre dans leur mémoire et peuvent être désactivés, mais tu es susceptible de payer plus pour cette fonctionnalité. La majorité des compteurs de rangs électroniques ont une assez bonne autonomie.

Les comptes-rangs électronique :

compte rang digita

Comment compter les rangs de tricot avec élégance ? Le compte-rang chaînette

Les comptes-rangs chaînettes ou les comptes-rangs marqueurs sont jolis, simples à utiliser, tu ne les perds pas et tu n’oublie jamais de compter ! Ils sont fabriqués à partir d’une chaîne de marqueurs en anneaux.

On peut les utiliser pour compter les rangs ou les augmentations !

Le compte rang chaînette s’utilise comme un marqueur de début de rang sur un tricot circulaire ou à plat.
Il comporte dix anneaux permettant d’indiquer les rangs 1 à 10 en faisant passer l’aiguille dans l’anneau correspondant.
Arrivé au rang 10, le marqueur amovible t’indique cette fois-ci les dizaines en l’attachant à l’anneau voulu.

Par exemple, si ton aiguille est insérée dans le huitième anneau et le marqueur amovible est attaché au deuxième, tu es au rang 28.

De la même façon, pour les augmentations.
Par exemple, si ton modèle de tricot t’indique de faire cinq augmentations.

Tu places le marqueur amovible dans le cinquième anneau.
Ensuite, tu glisses ton aiguille dans le premier anneau et à chaque rang tu changes d’anneau. Lorsque tu arrives dans l’anneau avec le marqueur de maille, tu sais que tu as réalisé cinq augmentations.

Mon compte-rang chainette vient de chez la douce Angélique alias Le Repère des Tricopines et j’en suis ravie !

Si tu veux en savoir plus sur leurs « cousins » les anneaux marqueurs (qui peuvent aussi t’aider à différencier les rangs et savoir si tu es sur un rang pair ou impair), je te renvoie vers mon article à ce sujet.

compte rang chaînette

Existe-t-il d’autres façons de compter les rangs ?

Ces quatre dispositifs ne sont certainement pas les seuls moyens de garder une trace de ta progression dans ton tricot.

Les triconautes créatives ont imaginé des méthodes uniques pour faire des compteurs de rangs pendant des années. Peu importe la façon dont tu t’y prends, l’important est que tu puisses suivre tes rangs et que tu les utilises réellement.

  • La traditionnelle : un papier, un crayon et basta ! Des petits traits, des carrés, des carrés barrés, chacune a sa méthode pour suivre le nombre de rang qu’elle réalise.
  • Les perles et les bracelets : Des bracelets, de petits glands décoratifs, des perles accrochées, il existe une multitude de possibilités pour créer toi-même ton propre compteur de rang. Il te suffit de taper “row counter diy” sur pinterest et tu pourras trouver des tutos pour créer ces petites merveilles.
  • Les anneaux marqueurs : fixe-toi une règle comme “un marqueur de maille tous les 5 rangs” et marque tes rangs au fur et à mesure à l’aide de ces petits outils sur les bords de ton tricot. En cas de doute, tu n’auras qu’à compter tes marqueurs et calculer en fonction de la règle que tu t’es fixée au début de ton ouvrage.

Et vous, comment comptes-tu tes rangs au tricot ? As-tu d’autres astuces ?

crayon avec cahier

Tu aimes mon contenu ? tu va adorer mon Instagram

Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur print
imprimer

2 commentaires sur “Compte rang : Guide ultime pour tout savoir et bien les utiliser”

  1. Merci pour cet article. J’avais du mal à appréhender les compte rangs , vous avez très bien expliqué toutes les méthodes. Je vais essayer de trouver celle qui me convient le mieux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *