Aller au contenu

Diminution tricot : comment diminuer les mailles au tricot ?

diminution au tricot

Diminution tricot : comment les faire ? Si tu t’es aventuré au-delà de la réalisation d’une simple écharpe au tricot ou d’une couverture depuis que tu as pris les aiguilles, tu auras probablement rencontré des diminutions de mailles. Les diminutions permettent de réduire le nombre total de mailles d’un tricot et ont donc une incidence sur sa forme, mais pas seulement !

Dans cet article, on va voir les différents types de diminution tricot et comment les réaliser ?

Sommaire

La diminution au tricot : qu’est-ce que c’est ?

Les diminutions au tricot sont des techniques utilisées pour réduire le nombre de mailles dans une rangée.

Elles permettent de façonner les ouvrages en créant des angles, des courbes ou des formes spécifiques.

Les diminutions peuvent être réalisées à différents endroits d’un ouvrage, tels que les bords, le centre ou les emmanchures.

Une diminution est réalisée en début de rang, après la première ou la deuxième maille (qui font figure de mailles de lisière) selon la grosseur du fil, ou à la fin du rang avant la dernière ou l’avant-dernière maille.

Diminution tricot

Diminution tricot : comment faire ?

Il existe différentes sortes de diminutions.

Chaque type de diminutions possède ses propres caractéristiques et aura tendance à pencher dans une certaine direction (à droite ou à gauche), ce qui affectera la colonne de maille dans laquelle elle se trouve.

Lorsque tu fais une diminution tricot, tu transformes au moins deux anciennes colonnes de mailles en une nouvelle colonne.

Les diminutions du type « 2 mailles ensemble » et « ssk » sont les deux que tu utiliseras le plus souvent, ce sont donc les plus importantes à maîtriser.

Il faut savoir que des paires de diminutions qui servent à associer deux diminutions qui vont bien ensemble et qui penchent chacune dans les deux sens (une à droite et une à gauche).

diminution au tricot

Comment diminuer les mailles de chaque côté ?

Lorsque tu commences à tricoter, c’est important de connaître au moins une paire de diminution tricot, car cela va te permettre de diminuer de chaque côté facilement. On va commencer par les plus faciles.

Diminution tricot paires simples

Les diminutions paires simples te permettent de diminuer d’une maille à la fois de chaque côté.

Cet ensemble est composé d’un SSK (ou GGT en français, qui correspond à : glisse une maille, glisse une deuxième maille, remets-les sur l’aiguille gauche et tricote les deux mailles ensembles). Cela te permettra donc de diminuer de deux mailles.

Pour tricoter cet ensemble de diminutions parfait pour le jersey, tu devras :

  • Tricote le SSK en premier au début du rang (étant donné que c’est une diminution qui penche à gauche)
  • Tricote normalement, jusqu’à ce qu’il te reste 2 mailles (le nombre de mailles à la fin peut varier en fonction de ton modèle)
  • Tricote 2 mailles ensemble à la fin du rang (étant donné que c’est une diminution qui penche à droite).

Un autre ensemble qui fonctionne très bien et qui se retrouve régulièrement dans les modèles de tricot, c’est la paire surjet simple (qu’on peut retrouver sous l’abréviation « SKP ») et KSP.

Pour tricoter ce deuxième ensemble de diminutions :

  • Tricote le surjet simple au début du rang (Glisse une maille, tricote la maille suivante, passe la maille glissée par-dessus la maille tricotée)
  • Tricote normalement, jusqu’à ce qu’il te reste 2 mailles (le nombre de mailles à la fin peut varier en fonction de ton modèle)
  • Tricote le KSP (Tricote une maille, glisse la maille à nouveau sur l’aiguille gauche, passe la maille glissée par-dessus la maille tricotée)
diminution par pair simple au tricot
guide débutant au tricot

Le guide des débutant(e)s : une méthode simple et personnalisée pour apprendre le tricot

Ce guide a déjà aidé des milliers de triconautes !

Les diminutions doubles

Les diminutions paires double te permettent de diminuer de deux mailles à la fois de chaque côté, ainsi une paire de diminutions doubles permet de diminuer de 4 mailles au total. Pour ce type d’ensemble, on retrouvera souvent le surjet double (tricoté en début de rang, car c’est une diminution inclinée à gauche) et le K2SP qui sera tricotée en fin de rang, car c’est une diminution qui penche à droite.

Pour tricoter cet ensemble de diminutions :

  • Tricote le surjet double (Glisse une maille, tricote deux mailles ensemble, passe la maille glissée par-dessus la maille tricotée)
  • Tricote normalement, jusqu’à ce qu’il te reste 3 mailles (le nombre de mailles à la fin peut varier en fonction de ton modèle)
  • Tricote le K2SP (Glisse une maille, tricote 2 mailles ensemble à l’endroit, remets les mailles sur l’aiguille de gauche, passe la maille glissée par-dessus la maille tricotée)
diminution double au tricot

 Les diminutions penchées à gauche et à droite

Les diminutions inclinées à gauche et à droite sont souvent utilisées par paires et appelées « des diminutions en miroir »

La façon dont elles penchent est déterminée en fonction de quelle maille passe par-dessus l’autre.

Par exemple, une diminution “deux mailles ensemble” se penchera vers la droite lorsque la deuxième maille de l’aiguille de gauche se retrouvera au-dessus de la première maille.

Les diminutions empilées, comme celles des pulls raglan, créent une ligne ou un motif visible où les diminutions se superposent.

La jumelle de 2 mailles ensemble est la diminution ssk (slip, slip, knit), est l’autre utilisée dans une diminution de raglan, car elle penche dans le sens opposé, vers la gauche.

Diminution double en tricot

Quand utilise-t-on les diminutions ?

Maintenant que tu as une bonne compréhension des techniques de diminution fondamentales, explorons comment elles peuvent être appliquées dans différentes situations.

Des formes de vêtements aux motifs complexes, les diminutions au tricot offrent des possibilités infinies. 

Voici quelques situations courantes où les diminutions sont généralement utilisées :

Façonner la couronne d'un bonnet

Lorsque tu tricotes un bonnet, obtenir une couronne arrondie est essentiel pour un aspect soigné.

Les diminutions jouent un rôle crucial dans ce processus, car elles te permettent de réduire progressivement le nombre de mailles et de façonner le tissu en une forme arrondie agréable.

En plaçant stratégiquement les diminutions à des intervalles réguliers, tu peux passer en douceur d’un large bord à une couronne bien ajustée.

bonnet tricoté en dentelle

Rétrécir la taille d'un pull

Pour créer une silhouette flatteuse dans un pull tricoté, il est peut t’être demandé de diminuer les mailles le long de la taille.

En réduisant progressivement le nombre de mailles du buste à la taille, tu peux obtenir une forme ajustée qui met en valeur les courbes du corps.

Les diminutions sont généralement placées de manière équilibrée des deux côtés du vêtement pour maintenir la symétrie.

Femme portant un pull blanc tricoté en jersey

Créer des motifs de dentelle

Le tricot dentelle est un art délicat et complexe qui repose largement sur les jeux d’augmentations et de diminutions pour créer de magnifiques motifs ajourés.

Que tu tricotes un châle, une écharpe ou un panneau de dentelle sur un pull, les diminutions sont essentielles pour former les motifs accrocheurs qui définissent le tricot dentelle.

En combinant habilement les techniques de diminutions, tu pourras façonner tes motifs de dentelle et obtenir des résultats époustouflants.

Motif de dentelle japonaise au tricot

Pourquoi choisir certaines diminutions et pas d’autres ?

Lors de la création d’un modèle de tricot, tu pourras constater que les modèles reposent sur l’utilisation d’augmentations et de diminutions (pas que, mais cela en fait grandement partie) pour créer la forme des pièces. Au cours du processus de création, le/la créateur / créatrice prend de nombreuses décisions qui sont toutes importantes, dont le choix du type de diminutions qui sera fait et où elles seront placées.

Pour les pulls tricotés du haut vers le bas par exemple, les diminutions au niveau des emmanchures et de l’encolure sont visibles et le/la designer devra choisir s’il/elle veut les rendre plus ou moins prononcées pour créer l’effet souhaité.

Par exemple, un pull tricoté avec des bordures en point de riz sera plus beau si le motif de point est interrompu le moins possible. Par conséquent, le fait de placer les diminutions près du bord du vêtement et de les travailler sous forme de mailles endroits ou de mailles envers, produirait le résultat le plus invisible.

pull jaune

Une partie du travail du créateur consiste à choisir la diminution qui correspond le mieux à l’architecture et au concept du pull.

Dans le processus de conception global, le choix des diminutions peut sembler être un tout petit élément de l’équation, mais le choix de la diminution à utiliser implique en fait une longue série de décisions qui se rapportent les unes aux autres.

Lors de la planification d’un haut de manche, par exemple, le designer détermine d’abord la hauteur du manchon et la forme générale, puis calculer à partir de là combien de diminutions sont nécessaires au total. Ensuite, on doit choisir le type de diminution (simple, double, une combinaison des deux, etc.), l’inclinaison (droite ou gauche), la fréquence (chaque rang à droite, tous les 4 rangs, tous les rangs de chaque côté, etc.) , et enfin, où les diminutions seront placées par rapport au bord du vêtement (à une maille à partir du bord, à deux mailles du bord…).

Si tu souhaites créer tes propres modèles adaptés à ta morphologie, tu devras toi aussi te poser toutes ces questions 😉

guide débutant au tricot

Apprends toi aussi comment tricoter facilement

TOI aussi tu PEUX tricoter !

Comment calculer les diminutions ?

Les diminutions sont utilisées pour réduire le nombre de mailles sur les aiguilles et donner forme à ton projet.

Nous allons avoir ensemble quelques cas où tu souhaiteras calculer tes diminutions :

Comment répartir des diminutions sur un rang ?

Pour répartir des diminutions sur un rang, voici comment tu peux procéder :

  1. Compte le nombre total de mailles sur ton rang initial. Par exemple, supposons que tu aies 40 mailles.
  2. Détermine le nombre de diminutions que tu souhaites faire. Par exemple, si tu veux faire 10 diminutions.
  3. Divise le nombre total de mailles par le nombre de diminutions que tu souhaites faire. Dans notre exemple, cela donne 40 mailles divisées par 10 diminutions, ce qui équivaut à 4.
  4. Cela signifie que tu feras une diminution tous les 4 mailles. Commence par tricoter les premiers points jusqu’à ce que tu atteignes la quatrième maille, puis tricote les deux mailles suivantes ensemble pour faire une diminution. Répète cette séquence jusqu’à la fin du rang.
calculette

Ces étapes te permettront de répartir équitablement les diminutions sur le rang, en gardant un espacement régulier entre chaque diminution. 

Assure-toi de suivre les instructions spécifiques de ton patron ou de ton modèle, car les techniques de diminution peuvent varier en fonction du point utilisé et du motif que tu tricotes.

Comment calculer les diminutions d'une emmanchures au tricot ?

Pour calculer les diminutions d’une emmanchure au tricot, voici les étapes à suivre :

  1. Mesure la circonférence de l’emmanchure souhaitée. Cela correspond généralement à la mesure de ton bras à l’endroit où l’emmanchure sera placée.
  2. Détermine le nombre total de mailles nécessaires pour atteindre cette circonférence. Pour cela, tu peux te référer à l’échantillon de ton modèle et calculer combien de mailles sont nécessaires par centimètre ou par pouce.
  3. Calcule le nombre de diminutions nécessaires pour ajuster l’emmanchure à ta circonférence souhaitée. Si ton modèle spécifie le nombre de diminutions, suis ces instructions. Sinon, tu peux répartir les diminutions de manière égale sur les rangs.
  4. Divise le nombre total de diminutions nécessaires par le nombre de rangs où tu prévois de les répartir. Par exemple, si tu as besoin de faire 20 diminutions et que tu prévois de les répartir sur 10 rangs, tu ferais 20 divisé par 10, ce qui donne 2 diminutions par rang.
  5. Commence ton emmanchure en tricotant le nombre de rangs requis par ton modèle sans faire de diminutions.
  6. À partir du rang où tu commences les diminutions, tricote le nombre de mailles indiqué par ton modèle, puis tricote les mailles suivantes ensemble pour faire une diminution. Répète cette séquence jusqu’à la fin du rang.
  7. Continue à répéter les diminutions selon le schéma établi jusqu’à ce que tu aies atteint le nombre total de diminutions nécessaires pour l’emmanchure.

Attention, ce calcul de base ne prend PAS en compte le type d’emmanchure que tu as choisis. 

Les différentes emmanchures se tricotent et se calculent différemment.

Pull avec des torsades

Comment calculer les diminutions pour une manche ?

Lorsque tu tricotes un bonnet, obtenir une couronne arrondie est essentiel pour un aspect soigné.

Les diminutions jouent un rôle crucial dans ce processus, car elles te permettent de réduire progressivement le nombre de mailles et de façonner le tissu en une forme arrondie agréable.

En plaçant stratégiquement les diminutions à des intervalles réguliers, tu peux passer en douceur d’un large bord à une couronne bien ajustée.

Manche en dentelle tricoté

Comment calculer les diminutions d'un bonnet ?

Pour calculer les diminutions d’un bonnet au tricot, voici les étapes à suivre :

  1. Détermine le nombre total de mailles nécessaires pour le tour de tête pour lequel tu tricotes le bonnet. Cela peut être basé sur une mesure de la circonférence de la tête ou en utilisant des références de tailles standard.
  2. Choisis le type de diminution que tu souhaites utiliser pour façonner le haut du bonnet. Les diminutions courantes incluent les diminutions simples (comme tricoter 2 mailles ensemble) ou les diminutions centrales (comme tricoter 2 mailles ensemble, glisser une maille, puis passer la maille glissée par-dessus).
  3. Détermine le nombre de diminutions que tu souhaites faire pour façonner le haut du bonnet. Cela dépendra de la forme et du style du bonnet que tu souhaites obtenir. Par exemple, tu peux choisir de faire des diminutions régulières pour créer une forme conique, ou tu peux faire des diminutions plus espacées pour obtenir un bonnet plus slouchy.
  4. Divise le nombre total de mailles nécessaires par le nombre de diminutions que tu souhaites faire. Par exemple, si tu as besoin de faire 8 diminutions, tu divises le nombre total de mailles par 8 pour déterminer l’espacement entre chaque diminution.
  5. À partir du rang où tu souhaites commencer les diminutions, tricote le nombre de mailles indiqué par ton modèle ou selon tes préférences, puis effectue la diminution appropriée selon le type choisi. Répète cette séquence jusqu’à la fin du rang.
  6. Au rang suivant, tricote tous les points sans faire de diminutions.
  7. Répète les rangs 5 et 6 en alternance selon les instructions du modèle ou jusqu’à ce que tu aies atteint le nombre total de diminutions nécessaires pour façonner le haut du bonnet.
bonnet tricoté en jersey

3 astuces pour des diminutions parfaites

Pour obtenir des diminutions parfaites dans tes ouvrages tricotés, voici quelques astuces pratiques à suivre :

Utilise les marqueurs de mailles

Les marqueurs de mailles sont des petits anneaux ou des clips utilisés pour marquer des points spécifiques dans un tricot.

Ils peuvent être très utiles pour indiquer où effectuer les diminutions, afin de ne pas les oublier.

marqueurs dans les mains

Compte tes mailles

Il est essentiel de compter régulièrement tes mailles pour t’assurer que tu réalises les diminutions correctement. Un mauvais compte de mailles peut compromettre la forme de ton projet.

point mousse en tricot

Attention à la tension

La tension est la manière dont tu serres ton fil en tricotant. Il est important de maintenir une tension constante pour que tes diminutions ne soient ni trop lâches ni trop serrées. La pratique et l’expérience t’aideront à perfectionner ta tension.

une corde tendue

Les 4 questions supplémentaires que tu te poses sur les diminutions

Comment éviter que mes diminutions ne soient trop serrées ?

Pour éviter que tes diminutions ne soient trop serrées, tu peux utiliser une aiguille de taille légèrement supérieure à celle recommandée dans le patron.

Cela permettra de créer des diminutions plus souples et d’éviter une tension excessive.

Quand dois-je effectuer les diminutions dans un projet de tricot ?

Tu dois effectuer les diminutions selon les instructions spécifiques du patron ou du modèle que tu suis. 

Généralement, les diminutions sont effectuées à des moments précis du projet, tels que les bords, les emmanchures ou les coutures.

Les diminutions sont-elles importantes pour tous les projets de tricot ?

Les diminutions ne sont pas nécessaires pour tous les projets de tricot.

Elles sont principalement utilisées pour façonner les ouvrages et créer des formes spécifiques.

Si ton projet ne nécessite pas de diminutions, tu n’as pas besoin de les utiliser.

Quelles différences entre rabattre les mailles et diminuer les mailles ?

En tricot, des mailles sont supprimées dans différentes situations, comme pour réaliser des emmanchures, une encolure, des épaules ou un resserrement au niveau de la taille.

Les expressions utilisées sont généralement sur ce schéma : « diminuez ou rabattez x fois x mailles tous les x rangs. »

Une diminution est réalisée en début de rang, après la première ou la deuxième maille (qui font figure de mailles de lisière) selon la grosseur du fil, ou à la fin du rang avant la dernière ou l’avant-dernière maille.

Lorsque le nombre de mailles à supprimer sur un même rang est important (à partir de 3 mailles) et que l’on souhaite marquer un retrait à partir du bord du tricot, les mailles sont rabattues.

Cette opération a toujours lieu en début de rang (jamais en fin), puisqu’elle va consister à supprimer les premières mailles tricotées.

Voilà, tu sais à présent tout ce qu’il te faut savoir sur les diminutions en tricot 😉 J’ai hâte de voir tes réalisations !

Tu peux retrouver d’autres articles techniques comme Tout ce qu’il faut savoir sur les augmentations en tricot ou encore 20 erreurs que tu peux faire en tricot

Je suis Jaenelle

Créatrice du blog « lestriconautes.com », auteur, créatrice de modèles et professeur de tricot.

Si tu es là, c’est que, comme moi, tu es complètement fan de tricot, et je suis ravie de partager cette passion avec toi. Le tricot, c’est mon grand amour depuis plus de 10 ans. Et je suis là pour t’accompagner dans ce voyage extraordinaire.

Facebook-square Pinterest Instagram Youtube Spotify Discord
Pinterest
Facebook
Email
imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *