Bouloches : Pourquoi la laine bouloche et comment l’éviter ?

bouloche

Les bouloches...C’est vraiment frustrant lorsque tu achètes une belle laine pour un projet que tu constates que ton fil peluche, fait des bouloches quand tu commences à le porter. Je pense que c’est l’une des bêtes noires des triconautes. En effet, un pull qui peluche parait vieux, perd en beauté, en design et les finitions s’estompent doucement. Pourquoi la laine fait des bouloches ? Pourquoi la laine peluche ? Je vais tout dire dans cet article.

Sommaire

Bouloches : D’où viennent-elles ?

Lorsque des morceaux de fibres se séparent du fil et sont frottés (comme sous les aisselles d’un pull ou sur les épaules, si tu portes un sac à main régulièrement au même endroit), elles se transforment en petites boules de laines appelées plus communément : bouloches ou peluches.

Et c’est quelque chose qui est tout à fait normal ! C’est dans la nature même de la fibre de laine de pelucher.

Si tu tricotes avec de l’acrylique, ne te crois pas plus à l’abri : l’acrylique a, elle aussi, tendance à boulocher de la même façon que la laine !

Aujourd’hui, il existe des brosses spéciales pour enlever ces peluches, mais ne pouvons pas éviter dès le départ les peluches ? Je vais te dire comment choisir des fils qui auront moins tendance à pelucher et comment les tricoter pour éviter la formation de bouloches dès l’étape de création.

brosse à bouloches

Comment identifier de la laine qui aura tendance à pelucher ?

L’étiquette de présentation de ta laine sera d’un grand secours dans cette étape. En effet, si celle-ci indique un pourcentage élevé de fibre de luxe, tu auras moins de chance de tomber sur un fil qui peluche. Combien de fils contiennent t-elle ? A t-elle une ou plusieurs torsions de fils ? Moins il y a de torsion, plus le fil sera compliqué à gérer pour toi. Par exemple, les fils mèches et les fils types single (à un seul brin) auront tendance à boulocher plus facilement que les autres. Si tu ne sais pas de quoi je parle, je te conseille de jeter un oeil à mon guide ultime sur la laine qui te permettra de comprendre et de savoir tout ce qu’il faut savoir sur les différentes fibres.

L’écheveau ou la pelote contient déjà des peluches ? Si c’est le cas, pince quelques extrémités de peluches et tire. Se retirent-elles facilement ou pas ? Si elles ne se retirent pas, c’est l’idéal, mais si les peluches s’enlèvent, ne désespère pas, tu pourras toujours régler son compte à ce fil plus tard 😉

Les laines qui ont tendance à avoir de légers halos sont également des laines qui auront tendance à boulocher. Le halo correspond à la quantité de fibre que tu peux voir dans une pelote de laine. Plus tu vois un « halo » autour de ta pelote, plus elle aura tendance à pelucher facilement.

Les fibres qui ont le moins tendance à faire des bouloches sont le coton, la soie et le lin. Les fibres d’acryliques bon marché ont tendance à boulocher à une vitesse assez incroyable. Si tu utilises par contre des mélanges de fibres avec de la soie, du coton ou du lin dedans, tu pourras observer qu’elle aura moins tendance à pelucher (et ça, c’est cool).

Tu as encore des doutes ? Fais un échantillon. Tricote un carré de 10×10 cm en changeant d’aiguilles au fur et à mesure. Une fois que tu as terminé, on lance le branle-bas de combat ! Lave, bloque ton échantillon, frotte-le et observe comment il réagit. Ah oui, on est clairement sur un crash test de l’extrême !

pelote de laine violette
livre tricot

Envie de tout connaître sur la laine ?

Retrouve toutes les astuces, conseils et techniques à connaître pour devenir une experte de la laine.​

Comment enlever les bouloches ?

Certaines bouloches initiales sont complétement normales. C’est un signe que les fibres les plus vulnérables sortent du mélange, laissant le reste s’installer pour le long terme. Retire autant de peluches que tu le peux, soit en les récupérant du bout des doigts si elles s’enlèvent facilement, soit en les coupant si elles résistent.

Remplis l’évier avec de l’eau tiède et lave le vêtement. L’immersion dans de l’eau provoquera un gonflement et un mélange des fibres, qui va créer un ensemble qui devrait être moins sensible aux frottements.

Une autre solution consiste à raser les bouloches qui perlent sur ton tricot. Tu peux utiliser pour cela un peigne ou un rasoir à bouloches. On en trouve un peu partout sur internet et le plus connu parmi eux, c’est le rasoir Gleener.

Personnellement, j’utilise simplement le rasoir de sûreté que j’utilise au quotidien. Une fois que j’ai retiré les bouloches que je veux, je jette la lame et je la remplace : tout simplement ! C’est plus écologique et plus économique.

Voici comment t’y prendre correctement :

  • Identifie les endroits de ton pull qui commencent à boulocher
  • Place ton tricot sur une surface plane et dure. Une table, c’est vraiment le meilleur endroit où faire ça.
  • Avec l’outil de ton choix (rasoir à bouloches ou rasoir de sûreté), passe sur le dessus de ton tricot.
rasoir a bouloche

Attention, je tiens cependant à te prévenir : plus tu auras tendance à enlever les bouloches d’un pull, plus les fibres de celui-ci vont s’affiner et se fragiliser. En effet, en enlevant les bouloches trop régulièrement, tu retires au fur et à mesure des éléments même de la fibre ! Je te conseille donc de ne pas « raser » ton pull trop souvent afin d’éviter de l’abîmer plus vite que ce qui est prévu.

Si le boulochage du pull ne ralentit jamais, il vaut mieux revoir tes attentes à la baisse. Mais, si cela ralenti et finit par s’arrêter…tu peux faire un gros câlin à ton tricot et profiter d’une belle vie de bonheur ensemble !

Enlever les bouloches au congélateur, ça marche ?

C’est la technique dont on entend le plus souvent parler. Pour cela, il suffirait de placer le tricot avec des bouloches au congélateur en le rangeant dans un grand sac plastique ou ziplock, puis de le laisser trois ou quatre heures dedans. Une fois retiré, on le secoue un coup et cela aura resserré les fibres.

Cela fonctionne sur le moment en effet, mais je viens ajouter une nuance à cette technique dite « magique ».

En effet, cela aura resserré les fibres sur le moment, mais les fibres vont se réchauffer et se détendre à nouveau dès que le tricot aura quitté la fraîcheur du congélateur.

Cela fonctionne donc sur le court terme et ralentira l’apparition des bouloches, mais cela ne les enlèvera pas comme par magie.

congelateur

Et si on tricotait ensemble ?

Les triconautes ont leur propre forum. Une plateforme gratuite disponible sur téléphone et ordinateur où les triconautes peuvent se rencontrer, papoter et  s’entraider.

Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur print
imprimer

4 commentaires sur “Bouloches : Pourquoi la laine bouloche et comment l’éviter ?”

  1. Retour de ping : Point de riz : le guide ultime pour le réussir à tous les coups !

  2. Merci Jaenelle pour tous tes articles et tes vidéos qui me sont très utiles.
    Je me demande s’il vaut mieux enlever les bouloches avant le blocage sur un tricot qui bouloche déjà avant d’avoir fait la couture (j’ai recommencé certains passages donc il y a eu trop de frottements ?), ou si on bloque d’abord pour voir s’il y en a moins après trempage ?
    merci à toi

    1. Merci Blandine 🙂 Je suis ravie que mes articles te plaise 😉 ça ne change rien 🙂 le plus important est de faire cette opération sur un tricot 100% sec 😀

      1. un grand merci Jaenelle pour ta réponse. Ouf, le blocage ne va pas consolider les bouloches 🙂 Jamais porté et déjà bouloché, dommage…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *