/SOS/ Les douleurs du tricot qui font bobo !

Oui, on peut avoir des douleurs à cause du tricot. Depuis quelque temps, je reçois de nombreux messages de triconautes me demandant des conseils par rapport à des douleurs que certaines peuvent avoir en raison d’une pratique trop intense de tricot.

Bref, doc’ Jaenelle est là pour t’aider 😉

Sommaire

Les symptômes

Les blessures au tricot sont souvent dû aux mouvement répétitifs. Tu as certainement entendu parler du syndrome du canal carpien qui est un type bien particulier de blessures dûent au stress de répétition. 

Les triconautes avec des blessures dû au stress de répétition ont tendance à avoir des problèmes aux poignets, au dos, aux mains, au cou…Le problème peut être causé par une position assise prolongée avec une mauvaise posture, une prise trop serrée des aiguilles ou un poids trop important sur les poignets avec un gros projet par exemple. 

Les deux « blessures » les plus récurrentes chez les tricoteuses (et crocheteuses) sont les irritations du canal carpien et les tendinites dues aux mouvements répétitifs que nous faisons.

Que se passe t-il lorsque tu as une blessure liée au stress répétitif des mouvements du tricot ? Les symptômes courants sont les suivants : 

  • Engourdissement 
  • Douleur 
  • Raideur 
  • Gonflement 
  • Gêne lors du tricot qui disparait à d’autres moments 
  • Gêne qui se propage, qui commence de l’épaule et irradie le long du bras si tu tricotes. 
 

Si tu ressens l’un de ces symptômes, cesse immédiamtement de tricoter et place une poche de glace sur la zone affectée. Si la glace n’aide pas, il faudra peut-être te rendre chez le médecin.

Des médicaments adaptés te seront alors prescrit et le médecin pourra te recommander d’autres traitement tels que le port d’une attelle de poignet la nuit. 

Si tu as une blessure de ce type, il faudra, bien entendu, te reposer et éviter de tricoter. Après quelques jours de repos, tu pourras peut-être tricoter pendant de courtes périodes tous les jours, mais n’en fais pas trop 😉 Une main blessée peut être blessée beaucoup plus facilement à nouveau et tu devrait du coup t’arrêter de tricoter durant plusieurs mois si la blessure s’aggrave ! Alors détends-toi et prends soin de toi. 

Comment prévenir ces douleurs ?

1. La bonne position

Pour éviter ces douleurs, commences par être vigilant à ta position. Tricotes bien assis. En effet, ta manière de te tenir à une conséquence directe sur la manière dont tu tiens tes aiguilles. Mal installé, tu risques de forcer sur ton cou, tes épaules et tes lombaires…

2. Les bons outils

Les aiguilles circulaires ont décidément tout pour elles. En plus d’être pratique, leur forme (plus courtes) permet de réduire l’amplitude des mouvements que l’on fait en tricotant.

Le poids du travail tombe également au centre du fil et te fait moins forcer sur tes avant-bras qu’avec des aiguilles droites et longues.

3. Être à l’écoute de soi

Je ne le répéterai jamais assez, sois à l’écoute de ton corps et consultes un médecin ou un spécialiste dès que tu ressens des douleurs que tu ne reconnais pas et qui t’empêchent de tricoter ou de vivre ton quotidien normalement.

Le tricot c’est bien, mais tricoter sans souffrir c’est mieux !

4. Faire des pauses régulièrement, des étirements, des mouvements 

Ce conseil est très important ! Et tellement difficile à suivre. 

On est si bien installé avec le tricot, le canapé est si confortable et le tricot si relaxant et agréable ! Mais je sais aussi que si je ne le fais pas, il n’y aura plus de plaisir à tricoter du tout durant un moment à cause d’une blessure toute bête qui aurait pû être évitée. 

Nos corps ont besoin de se déplacer et il n’est jamais bon de rester assis durant une longue période. Et nous le savons tous…Pourtant on a tendance, aussi, à l’oublier. 

Tu peux donc régler une petite minuterie par exemple et te lever lorsque l’alarme se déclenche. (petite astuce, mets le minuteur dans une autre pièce pour t’obliger à te lever 😛 ) 

Une fois levée, tu pourras faire quelques étirements, faire une petite tâche ménagère rapide, une petite séance de sport ou un petit tour dehors. 

Envie de tout connaître sur la laine ?

  • Les catégories de fils (naturels, synthétiques)
  • Brins, ply et poids de laine
  • Les matières (animales, végétales et synthétiques)
  • Quel type de laine pour quel projet ?
  • Mes astuces et mes conseils tout du long

Comment se soigner ?

1. Les massages

Lorsque j’ai trop tricoté, j’aime me masser les mains et les poignets longuement avec une simple crème pour le corps ou un baume du tigre qui me soulage très rapidement.

2. Les huiles essentielles

Attention ! Les huiles essentielles peuvent être dangereuses si elles sont mal utilisées. Certaines peuvent entraîner des réactions allergiques.

N’hésites pas à demander conseil à ton pharmacien avant tout achat et utilisation. Les huiles essentielles ne doivent pas être utilisées chez la femme enceinte, les personnes atteintes d’hypertension ou les enfants de moins de 6 ans !

L’aromathérapie est une bonne solution alternative aux traitements anti-douleur et anti-inflammatoires.

Pour masser les articulations douloureuses, je peux recommander l’huile essentielle de pin sylvestre ou de l’huile essentielle d’eucalyptus citronné. Ne les applique pas directement sur ta peau ! Dans 5ml d’huile végétale (huile de macadamia par exemple) ajoutez 20 gouttes d’huile essentielle, mélanges et masses avec précaution.

3. Les étirements

Pour détendre les muscles sollicités par le tricot, tu peux également faire une petite gymnastique avant de te mettre à tes ouvrages ou pour terminer une séance tricot particulièrement intensive.

4. Utiliser la chaleur 

La chaleur peut faire des merveilles sur notre corps et particulièrement lorsque l’on a des douleurs. 

Pour tricoter essaie de choisir une pièce chaleureuse pour t’asseoir et tricoter. La température ne doit pas être trop froide, elle doit être agréable et bien proportionnée. 

Fais attention aux courants d’air ! L’air frais est bon et très agréable, mais pas lorsqu’il refroidit ton cou et ton dos. Utilise un châle, je suis prête à parier que tu en as au moins un que tu as réalisé quelque part 😉 Sinon déplace dans un endroit à l’abri du vent. 

Si tu as une petite douleur qui pointe, utilise une bouillote humide ou sèche (les petits coussinets de riz) pour détendre les muscles de tes épaules, de ton cou ou du dos. Attention à ne pas te brûler en les plaçant sur l’endroit douloureux ! 

Alors ça va mieux ? 🙂 J’espère que cet article aura pu t’aider. Et toi, as-tu d’autres méthodes pour soulager tes douleurs ?

Et si on tricotait ensemble ?

Les triconautes ont leur propre discord. Une plateforme gratuite disponible sur téléphone et ordinateur où les triconautes peuvent se rencontrer, papoter et  s’entraider.

Catégories

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *