Est-ce impoli de tricoter en public ?

Est-ce impoli de tricoter en public ? Il y a quelque temps, je disais à des triconautes que je pouvais tricoter partout : en soirée avec des amis, en famille… Et certain(e)s triconautes m’ont dit qu’elles trouvaient cela très impoli de tricoter en public.

Je me suis longtemps interrogé sur cela. Je tricote depuis des années avec mes amies, ma famille, et même des inconnus et je n’ai jamais eu de remarque sur le fait que c’était “impoli” de faire cela.

En tant qu’animaux sociaux, nous pouvons nous mettre d’accord que sortir son tricot durant la cérémonie d’un mariage ou en plein milieu d’un enterrement ne se fait pas : on est d’accord.

Mais il y a tant de zones grises sur les autres situations que cela justifie la question du jour : peut-on tricoter en soirée, durant un dîner de famille ou lorsque nous sommes tout simplement en pleine activité sociale sans être impoli ?

Tout d’abord, je trouve que le tricot nous aide à être plus présent dans une situation sociale qui pourrait être stressante ou source de nervosité, alors même si on dirait que l’on se distrait, nous nous ancrons davantage dans le moment présent. Mais, parce que d’autres personnes ne le savent peut-être pas ou qu’il ne s’agit pas de leur ressenti, nous faisons face à ce débat.

Il s’avère que ce n’est pas pire que d’envoyer des SMS ou d’utiliser nos téléphones en public. 

En fait, c’est même moins grave à mes yeux, car au moins, mon regard peut se lever de mon ouvrage et je peux continuer à regarder et/ou écouter sans problèmes (c’est pour cette raison que je prends avec moi dans des cas comme celui-ci des tricots très simples qui ne me demandent pas beaucoup de concentration ou ne me demandent pas de “compter” les mailles). 

En d’autres termes, à mes yeux, tricoter en public n’est pas aussi “désengageant” que de taper sur son téléphone pour jeter un oeil à facebook ou répondre à un texto.

En vérité, je peux en témoigner, à chaque fois que j’ai tricoté avec des amis ou en soirée ou ailleurs, l’on ne m’a jamais dit que c’était “impoli” et que cela dérangeait, bien au contraire ! 

Des personnes trouvaient cela intéressant, cela ouvrait une nouvelle discussion et d’autres même trouvaient cela très relaxant de me regarder tricoter et ne dérangeait aucunement les interactions sociales plus tard (la discussion continuait et le tricot ne prenait pas “toute la place”)

C’est là que vient la question suivante : “Est-ce que je donne l’impression de ne pas être présente dans un moment où je devrais l’être ?”. En général, cela se produit lorsque nous faisons partie d’un “public” quelconque.

Envie de tout connaître sur la laine ?

  • Les catégories de fils (naturels, synthétiques)
  • Brins, ply et poids de laine
  • Les matières (animales, végétales et synthétiques)
  • Quel type de laine pour quel projet ?
  • Mes astuces et mes conseils tout du long

La majorité des triconautes sont d’accord sur certaines situations de groupe où les gens se sont réunis pour regarder et écouter quelque chose de spécifique, par exemple, une représentation dans un théâtre ou un mariage, où il est probablement préférable de poser les aiguilles. Ce n’est qu’une perception, et pourtant il est important aussi de faire appel à notre meilleur jugement pour savoir si tricoter est approprié ou pas à ce moment-là.

Même si nous ne le réalisons peut-être pas toujours, notre tricot peut être une distraction pour quelqu’un d’autre (le son, le mouvement) et nous ne voulons pas entraver la capacité de quelqu’un d’autre à prêter attention à ce qu’il se passe autour de nous, il est donc important de penser aux personnes qui nous entourent et de faire preuve d’empathie et d’observation. (Petite astuce en passant, les aiguilles en bambou ne font pas de bruit 😉 )

En ce qui concerne la famille, les triconautes semblent plutôt divisées à ce sujet. Je n’ai pas eu de problèmes particuliers, mais certaines ont déjà eu des commentaires réprobateurs de leur famille / belle-famille et même parfois de leur conjoint, affirmant encore une fois que cela les gênait car cela détournait leur attention.

Cela nous amène à la réponse à cette question : il n’y a pas de vrai ou faux.

Il n’y a ni “oui c’est impoli” ou “non ce n’est pas impoli”. Il n’y a que nous qui partageons nos expériences et utilisons notre meilleur jugement. Si vous pensez que c’est approprié et que cela ne gênera pas trop : sortez votre tricot !

Nous pouvons avoir une assez bonne idée de si le tricot est approprié ou pas dans telle ou telle situation et nous pouvons même observer les réactions des personnes autour de nous pour voir si cela est dérangeant pour elles ou pas.

Tout est relatif et dépend surtout de toi, de ton ressenti, de tes expériences. Personnellement, mon tricot me suit tout le temps, toujours et si je suis présente à une soirée avec des personnes que je ne connais pas, je n’hésite pas à demander si cela dérange que je tricote ou pas 😉 Il vaut mieux parfois briser la glace de cette façon pour être fixé.

Et toi, est-ce que tu trouves ça impoli de tricoter en public ?

Reçois le guide gratuit pour tricoter tes chaussettes

  • Anatomie des chaussettes
  • Liste de matériel
  • Guide des tailles
  • Aide à la conception

Catégories

8 commentaires sur “Est-ce impoli de tricoter en public ?”

  1. Cc, je suis tout à fait d’accord avec toi sur les smartphones, ça prend la même place. Disons, si ce sont des personnes qu’on voit souvent ce n’est pas dérangeant mais pour les personnes qu’on voit qu’occasionnellement je ne le ferais pas. Déjà avec mes enfants quand je fais, de la couture ou du tricot j’ai l’impression de ne pas être là pour eux.

    1. Coucou Muriel 🙂 Merci de ton commentaire 😀 Oui je suis plutôt d’accord avec cette idée 😉 je pense qu’il vaut mieux éviter avec des personnes que l’on voit rarement.

  2. Jacqueline Fehlmann

    Je tricote partout ça m’est égal si c’est une salle d’attente, un bistro ou un banc public! par contre lors de réunion de famille, de rencontre avec des amis ou autres, je vais apprécier ces moments et laisser mes aiguilles au repos (mes épaules aussi)! j’ai un tricot dans mon sac et je ne le sortirai que si je m’ennuie ( ça n’est jamais arrivé)! Je participe à l’animation de la rencontre en proposant un petit jeu etc… Au ciné, à un concert ou à un spectacle je ne ferai pas, je peux me divertir sans mon tricot. Il y a un temps pour tout, à nous de juger si c’est opportun ou pas.

  3. Bonjour
    Je “fais” beaucoup de salles d’attente médicales pour mon enfant et j’y vais avec mon tricot. Cela me détend pendant l’attente. Cela brise la glace aussi avec beaucoup de personnes, car il y a toujours quelqu’un pour poser des questions, aussi bien adultes qu’enfants.
    Dans ma famille, c’est une habitude dans des rencontres ordinaires (laissons Noël, Pâques, mariage, …) de sortir nos ouvrages de “dames” et les langues fonctionnent en même temps que nos aiguilles … chose qui serait mal vu dans ma belle-famille.
    J’ai une amie aussi que cela dérange quand je suis avec elle, elle doit croire que je ne suis pas assez attentive à elle … ce que je ressens avec ses enfants qui eux sont, même en repas festif, sur leur téléphone … donc je peux comprendre aussi.
    J’ai donc souvent un petit ouvrage sur moi et je “jauge” si je peux ou non le sortir.

    1. Coucou Jeanne, oui c’est vrai que le tricot dans les salles d’attente a tendance à donner le sourire aux personnes autour de nous. Merci d’avoir partagé ton ressenti et ton avis en tout cas 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *