Dix conseils pour marcher tout en tricotant

Tu as bien lu. Dans cet article, je vais te donner les clés pour ne pas avoir à choisir entre “marcher” et “tricoter”. Certains triconautes pourrons dire “je ne pourrais jamais faire ça”, “tu dois te manger des poteaux à tour de bras non?”…Et bien non ! Je te promets que tu peux le faire sans te blesser.

Je marche et je tricote en même temps par habitude, mais aussi parce que je déteste laisser mes mains inactives quand je dois me rendre quelque part à pieds.

Du coup, j’ai choisi le compromis et je fais un peu des deux. Je n’ai pas essayé de faire ça en courant bien sûr (bien qu’il me semble avoir entendu parler de tricoteuses qui parvenaient à tricoter sur un vélo elliptique de salon).

Imagines, tu pourrais remplir tout un tiroir à chaussettes en tricotant toute l’année lors de tes promenades en plus de ton tricot “régulier” ! Elle serait pas belle la vie ?

Envie de tout connaître sur la laine ?

Voici donc dix conseils pour tricoter et marcher en même temps

Essayes

Essayes encore (laisses-toi jusqu’à trois tentatives avant d’abandonner définitivement)

Essayes pendant un moment agréable. Cela aura du mal à fonctionner si tes mains sont gelées par le froid ambiant. Profites du fait que la chaleur revient doucement pour t’y mettre.

Assures-toi d’être bien équipé pour porter ton projet confortablement : une petite pochette avec une dragonne pour les chaussettes ou tout autre petits projets fera parfaitement l’affaire. Pour les projets plus grands, un sac léger à porter sur l’épaule sera plus adapté.

Organises-toi. Assures-toi que ton projet est dans un bon endroit pour tricoter en marchant. Pas de grosses difficultés en vue, pas de transitions de motifs, pas de comptages précis à faire… Évites les projets qui t’obligeront à t’arrêter et à regarder ton modèle en même temps.

Restes simple. Commences par du point mousse ou du jersey en rond. L’alternance de points est compliquée à gérer. Il faut baisser les yeux pour vérifier où tu en es, si tu ne t’es pas trompé et cela peut devenir dangereux ! Commences simple et restes simple 🙂

Choisis le bon projet. En ce moment, je ne fais que tricoter des carrés pour une couverture et des chaussettes. Il m’est arrivé de tricoter des châles mais seulement des simples ou qui demandaient une concentration minimale.

Commences par des projets légers. Au début, choisis un projet qui soit léger et qui ne t’encombre pas, privilégies les projets de petites tailles et essaies d’en prendre des plus grands quand tu y sera habitué.

Sois fier. Tu n’as pas à te sentir honteux de sortir ton tricot même si certaines personnes te regardent étrangement et pensent que tu es bizarre. La plupart des gens qui commentent mon tricot pendant que je marche ont des choses positives à dire. En fin de compte, fais ce qui te rend heureux et ne t’inquiètes pas de ce que les autres pensent. Si tu essaies seul, tricotes, marches, et utilises un casque relié à ton téléphone pour te mettre au courant des appels téléphoniques ou des podcasts.

Entraînes-toi. Est-ce que Michael Phelps a remporté toutes ces médailles d’or sans sang, sueur et larmes ? Non ! Il a pratiqué. Tous les grands athlètes le font. Tricoter et marcher est ton nouveau sport.

Alors entraînes-toi encore et encore 😉

Et si on tricotait ensemble ?

Les triconautes ont leur propre discord. Une plateforme gratuite disponible sur téléphone et ordinateur où les triconautes peuvent se rencontrer, papoter et  s’entraider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *